International › Monde

Mjid El Guerrab: « Les Français vont voter la sérénité »

M’jid El Guerrab, représentant du Mouvement En Marche ! et candidat pour les législatives, a effectué un séjour à Bamako la semaine dernière. Il y a rencontré les jeunes associatifs Maliens ainsi que des autorités. Une occasion de défendre le programme du candidat Emmanuel Macron à la présidentielle qui se déroulera le dimanche prochain.

Quel était le menu de votre visite à Bamako et de votre rencontre avec les jeunes Maliens?

L’une des préoccupations des jeunes que nous avons rencontrés, c’est comment la France peut aider le Mali dans son développement économique, sa sécurité, sa stabilité politique. Nous avons eu beaucoup d’échanges sur ces questions et nous sommes partis avec l’idée de créer un réseau international de jeunesse entre la France et l’Afrique de l’ouest. On a parlé de sujets concrets comme l’aide publique au développement, par exemple… je reviendrai pour discuter avec l’ensemble des associations pour produire des propositions pour faire en sorte que la relation entre la France et l’Afrique soit renouvelée, plus efficace et concrète. Cela pour donner de l’espoir à nos jeunesses.

Quelle serait la politique de Défense d’Emmanuel Macron en Afrique?

Il l’a dit à plusieurs occasions, nous pensons qu’il faut qu’il y ait une revue des troupes de al présence française dans le monde et dans des pays clés comme le Mali, il faut aller plus loin et essayer de faire en sorte de tout faire pour mener le combat. Parce que c’est un combat qui nous concerne tous. J’ai rencontré pendant mon séjour un français qui était au Radisson pendant l’attentat de 2015. Il était de passage et aujourd’hui il est établi au Mali. Quand je lui ai fait part de mon étonnement, il m’a répondu que la semaine d’avant l’attentat de Bamako, il était sur une terrasse de restaurant au moment de l’attentat du Bataclan. Pour lui, aujourd’hui la menace terroriste touche tout le monde. De ce point de vue, la France a un rôle fondamentale et indispensable, et notamment en Afrique de l’ouest

La réponse au terrorisme est-elle uniquement militaire ?

Les vraies causes du terrorisme ne le sont pas, alors si nous avons une approche purement sécuritaire, nous ne gagnerons jamais le combat. Les premières mesures pour lutter efficacement contre le terrorisme doivent être éducatives, sociales, économiques… La lutte armée est fondamentale mais si on a une approche globale sur l’ensemble de ces thématiques, on va éradiquer le terrorisme.

L’une des questions qui intéressent les Maliens, c’est bine l’immigration… Quelle est la position de votre candidat?

Il faut une mobilité facilitée entre le nord et le sud. M. Macron est cependant ferme sur tout ce qui concerne l’immigration illégale, les trafics humains, etc. Il faut lutter contre ces filières qui envoient chaque année des milliers de jeunes mourir à la mer.

La France est influente sur le plan politique, dans la défense mais moins présente économiquement. Qu’en pense le candidat de En Marche ?

La France a perdu son influence économique en Afrique de l’ouest, c’est une réalité. La première des choses à faire, et c’est la démarche de notre candidat. Déjà, il faut regarder le passé avec franchise et lucidité. C’est le seul candidat qui l’a fait. La colonisation, ça a été une barbarie, une faute, il y a eu des crimes contre l’humanité qui ont été commis. Il a regardé les choses en face

Il assume toujours ces propos ?

Il les assume bien entendu. Je suis certain qu’il prendra des initiatives pour vraiment pour tourner la page et avancer. Ainsi on pourra se projeter dans l’avenir. Et l’avenir, c’est par exemple la francophonie. Grâce à l’Afrique, le rayonnement de la langue française va devenir un des plus forts dans le monde. La France doit s’appuyer sur ce rayonnement pour aller dans l’espace francophone et faire du développement économique pour les PME et tous les acteurs des sociétés civiles de nos pays. La réalité, c’est que la France, même si elle n’est plus le colon d’hier, elle doit être le partenaire de demain. Oui, il est bon de diversifier, qu’il y ait des chinois, des américains, des pays du sud, etc. mais la France est incontournable pour ses partenaires africains. Le développement du nord ne passera que par le développement de l’Afrique.

Macron au second tour ?

Les sondages vont et viennent et il y a ce qui se passe sur le terrain. L’essentiel c’est le jour du vote. Je pense que ce jour-là (23 Avril 2017, ndlr), les militants comme moi, les gens qui sont raisonnables, qui veulent une transformation de la France sans que ce soit une saignée, sans que cela produise du sang et des larmes, s’ils veulent une France renouvelée, ils n’ont pas le choix. Le seul vote utile, c’est le vote Macron. Les Français vont voter pour celle ou celui qui va permettre d’apaiser, d’apporter de la sérénité dans notre société. Parce que la rupture, la division, ça suffit.

1 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut