› Société

Distribution d’eau : repenser la ville

Les infrastructures de distribution d’eau n’étant pas adaptées, des solutions de secours sont installées.

C’est l’une des solutions qu’avancent les experts quand il est question de remédier aux crises d’eau et d’électricité. « Le gros problème que nous avons, c’est l’extension du réseau qui n’arrive pas à suivre. En une vingtaine d’années, la superficie de la ville a explosé et les besoins avec. Il faut commencer à penser à la ville verticale pour que les installations puissent profiter à un plus grand nombre ». Ce plaidoyer d’un cadre de la SOMAGEP, société de production et de distribution d’eau potable, rejoint celui de nombreux experts en urbanisme qui estiment que, face aux moyens limités de l’État, il faut repenser la ville et les habitudes de consommation qui y ont cours. « C’est à l’État d’améliorer sa planification et d’allouer les fonds nécessaires aux besoins prioritaires des populations », rétorque Birama Kansaye, employé de bureau. « La planification est indispensable pour ne pas se laisser dépasser par les crises. Cela fait des années que chaque saison sèche, nous souffrons le martyr », poursuit-il.

Grands travaux « Ce sont des investissements colossaux qui sont faits pour satisfaire les consommateurs », explique-t-on au ministère de l’Énergie et de l’Eau. Le renouvellement et la modernisation du réseau de canalisations y participe. Au total, 300 km de conduites neuves seront construites et 200 km de réseau réhabilités. 70 000 branchements dont 20 000 sociaux sont également prévus pour améliorer l’accès aux populations. Enfin, 400 bornes fontaines seront construites. « Il faut également que les usagers de notre réseau gèrent la précieuse ressource avec parcimonie. Nous dépensons beaucoup pour puiser l’eau et la rendre potable. Il est indispensable qu’on évite le gaspillage, afin que la ressource profite au plus grand nombre », plaide-t-on à la SOMAGEP.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut