Société › Justice

Terrorisme : Plus de frontières judiciaires entre le Mali, le Niger et le Tchad

Pour mieux lutter contre les attaques terroristes et les trafics de tout genre, le Mali, le Niger et le Tchad ont signés le 09 mai 2017 un accord de coopération judiciaire. Il vise notamment à renforcer la sécurité et le contrôle aux frontières.

En matière de terrorismes et de trafics de drogues, les ministres de justice du Mali, du Niger et du Tchad ont signés un accord de coopération judiciaire qui a pour vocation de régir les préoccupations communes de ces trois pays en matière d’entraide et d’échanges d’informations entre les services judiciaires ( la comparution des témoins, experts et personnes poursuivies et une politique de coopération en cas d’extradition).

« Les frontières ente le Mali, le Niger et le Tchad n’existent plus en matière judiciaire » a déclaré le ministre Tchadien de la Justice, Ahmat Mahamat Hassane, qui salut « un accord historique dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière »

« L’accord comprend dix titres et prend en charge les engagements des trois pays en faveurs d’une justice accessible, efficace et crédible, la nécessité de coopération et de renforcement de nos mécanismes de lutte contre la criminalité transrégionale organisée », a tenu à préciser le ministre Nigérien de la Justice, Marou Amadou.

« La signature de cet accord intervient à un moments où nos Etats sont confrontés aux grands défis de l’heure que sont : (le terrorisme et le crime organisé, le trafic de drogue, la traite des personnes et le trafic des armes) » a déclaré Marou Amadou.

L’accord prévoit aussi des enquêtes conjointes et le transfert de poursuite.

« L’ingéniosité des terroristes et des trafiquants a pris le pas » sur les procédures judiciaires classiques « longues et complexes », justifie Marou Amadou.

La notification de cet accord se fera par le Niger, qui en est dépositaire, aux Etats parties, à la Communauté Economique et Monétaire des Etats de l’Afrique de l’Ouest, à la Communauté Economique de l’Afrique Centrale, à L’Union Africaine et aux Nations Unies, mentionne l’accord.

1 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut