Société › Faits Divers

Lapidation d’un couple concubin par des « islamistes » au Nord-Mali

Un homme et une femme ont été tués à coups de pierres, mardi 16 mai, par des islamistes dans la région de Kidal. Leur concubinage qui contrevient aux préceptes de  la Charia serait la cause de leur mort par lapidation.

La lapidation s’est déroulée à Taghlit, entre les localités d’Aguelhoc et Tessalit, C’est la première fois, depuis la crise de 2012, qu’un couple est  lapidé en public à Aguelhoc.

D’après un élu de la région, « le couple non marié a été arrêté les islamistes parce qu’ils vivaient ensemble hors mariage. Les islamistes les accusaient d’avoir violé la loi musulmane et ont appelé à leur lapidation. Quatre personnes ont jeté des cailloux sur eux, jusqu’à leur mort, explique cet élu, qui ajoute qu’ ils ont creusé deux trous dans lesquels ils ont mis les deux victimes ».

Pour l’instant aucune indication n’a pu être obtenue sur l’identité des « islamistes » ou le groupe auquel ils appartiendraient.

En 2012, les islamistes sanctionnaient violemment les couples jugés « illégitimes », les hommes accusés d’avoir bu de l’alcool, de fumer, ou encore d’être des voleurs ou des violeurs. Ils étaient souvent fouettés en public ; comme à Tombouctou quand la ville était sous la férule de la police islamique.

1 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut