› Société

L’Arabie Saoudite autorise enfin les femmes à conduire

 

La révolution est en marche en Arabie Saoudite. Par décret publié ce mardi 26 septembre 2017, le roi Salman a autorisé les femmes à prendre le volant.

L’Arabie Saoudite va autoriser les femmes à conduire. La décision annoncée hier mardi, à la télévision nationale a été prise par décret par le roi Salmane. Une révolution dans un pays très conservateur, où les femmes sont soumises à de nombreuses restrictions. Les saoudiennes devront néanmoins prendre leur mal en patience puisque le décret ne devrait être effectif qu’en juin 2018. Cette restriction était combattue depuis 1990 par diverses associations féministes. Plusieurs de ces militantes ont été arrêtées pour avoir défié l’interdiction. Le secrétaire général des Nations-Unies a salué « un pas important dans la bonne direction ».

Cette « avancée » ne serait toutefois pas dénuée d’arrière-pensées économiques. Frappé par la chute du cours du pétrole, le royaume veut inciter les femmes à se mettre au travail. Fin 2016 déjà, le prince saoudien Al Walid ben Talal avait alerté sur l’urgence de laisser les femmes conduire. Il avait déploré ‘’le coût économique’’ découlant du fait que les femmes en Arabie Saoudite dépendent pour se déplacer de chauffeurs privés ou de taxis. Et si un mari trouve le temps de conduire sa femme, cela suppose qu’il s’absente du travail ce qui réduit sa productivité, avait-il regretté.

Le pays continu donc sa mue dans le cadre de plan de réformes économiques et sociales à l’horizon 2030. Le samedi 23 septembre, des centaines de saoudiennes avaient pris place pour la première fois dans un stade de Riyad, à l’occasion de la fête nationale qui a donné lieu à des concerts et feux d’artifice. Jusque-là, les femmes n’y étaient pas admises en application de la règle de séparation des sexes.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut