Sport › Basket

Djénéba N’Diaye : « Se faire remarquer en France et viser la WNBA ensuite »

Ambition et travail, moteur de la sportive.

A 20 ans, elle est l’avenir du basket-ball malien. Joueuse la plus talentueuse de sa génération, certains voient déjà en elle la future Hamchétou Maiga. Entretien avec une basketteuse promise à bel avenir.

Journal du Mali : Votre non sélection lors de l’Afrobasket qui s’est tenu au Mali en a surpris plus d’un. Personnellement, comment l’avez-vous vécue ?

Djénéba N’Diaye : J’ai un sentiment mitigé. Nous étions dans la sélection pour l’Afrobasket, mais certaines d’entre nous ont été réquisitionnées pour participer aux Jeux de la Francophonie. C’est une question de chance. Pour moi, cela ne remet pas en cause mes qualités de basketteuse. Celles qui ont été sélectionnées le méritaient sûrement. Mais il y aura d’autre occasions. Ce n’est pas le dernier Afrobasket de l’Histoire et ce n’est pas parce que je n’ai pas été sélectionnée que je vais baisser les bras, loin de là. Cela m’encourage à en faire plus, à redoubler d’efforts et à me dépasser.

Notre basket domine l’Afrique dans les catégories de jeunes, mais nos clubs ne participent plus aux compétitions africaines. Selon vous, qu’est-ce qui explique ce paradoxe ?

Nous faisons beaucoup de sacrifices dans toutes les compétitions. Bien avant même que je ne commence à jouer avec le Djoliba AC, l’équipe était championne chaque année. A chaque fois, on nous disait qu’on disputerait le tournoi des Clubs Champions, mais je ne sais pas trop pourquoi cela ne s’est pas fait. Peut-être pour des questions administratives ou à cause de soucis financiers. Je ne connais pas vraiment la vraie nature du problème, sinon, nous aurions été ravies de participer à cette compétition.

Votre carrière est encore toute jeune, mais vous avez déjà remporté beaucoup de trophées, aussi bien personnels que collectifs. Quel est celui dont vous êtes la plus fière ?

J’ai été élue meilleure sportive de l’année en 2014. Si je ne devais garder qu’un seul trophée, pour l’heure ce serait celui-là.

Vous définiriez-vous comme une pure shooteuse ou une joueuse de pénétration ?

Ma vitesse est ma qualité première. Je cours partout et je suis très bonne en pénétration, ce qui me permet de marquer des paniers très près du cercle.

Quels sont vos objectifs à court terme ?

Quitter le Mali. Mon objectif est de jouer à l’étranger. J’aimerais bien jouer en France. Ensuite, un pas après l’autre, après la France, viser la WNBA (l’équivalent féminin de la NBA).

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut