Sport › Football

Mercato d’hiver : Des Aigles en pleine tempête

 

D’habitude assez calme, le mercato hivernal a été une véritable bouée de sauvetage pour de nombreux joueurs maliens. En délicatesse dans leurs différents clubs, certains d’entre eux ont profité de cette période pour changer d’air, mais, faute de mieux, leurs destinations sont très peu enviables.

Lanterne rouge de la Serie A, avec sept petits points en 21 journées, seulement 13 buts inscrits et 14 défaites consécutives (un record en Italie), le club de Benevento vit une période très compliquée. C’est pourtant dans ce marasme ambiant que le longiligne attaquant malien Cheik Tidiane Diabaté a débarqué début janvier chez les Stregoni (surnom de Benevento). Assurer le maintien de ce club dans l’élite italienne, telle sera la mission (délicate) du Malien. « Cheick sans limite », comme il aime se faire appeler, aura une bonne occasion d’enfiler sa cape de super-héros. Il l’avait déjà fait à Metz et compte donc porter son nouveau club hors des abysses. « Je sais que si je pars dans un autre club, ce sera en mission pour confirmer et démontrer ce que je sais faire. Tout le monde est averti : j’ai la dalle et les filets vont bientôt trembler », affirmait-il quelques jours avant de s’engager en Italie. Le Capitaine des Aigles, Yacouba Sylla, aura une mission similaire à celle de Diabaté : éviter la relégation. Dans une situation très délicate au F.C. Rennes, le milieu de terrain, désireux de rejoindre le Legia Varsovie en Pologne, s’est finalement résolu à signer au F.C. Malines, dans le championnat belge, avant-dernier de la Jupiler Pro League. Il est attendu de lui qu’il apporte une certaine stabilité à l’équipe, afin que cesse le chemin de croix. Un Malien en chassant un autre, Sylla ne pourra se mesurer à son compatriote Mamoutou N’Diaye. Après sept saisons passées en Belgique, le défenseur de 27 ans, très peu utilisé dans son club du Royal Antwerp, s’est exilé en Arabie Saoudite. Avec seulement 15 points en 17 matchs, le Ohod Club est au bord du précipice, 12ème sur 14 équipes. L’expérimenté N’Diaye devra stabiliser une défense qui a déjà encaissé 29 buts. Moustapha Yatabaré, de son côté, aura un autre objectif, dynamiser l’attaque de son nouveau club, Konyaspor. Le frère aîné de Sambou, dont le contrat, arrivé à terme, à Karabukspor n’a pas été renouvelé, peut déjà avoir des raisons de se réjouir. Il a quitté les rangs du dernier pour rejoindre… l’avant-dernier du championnat turc.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut