› Économie

BRVM : pour plus d’investissement en Afrique de l’Ouest

La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières de l’Afrique de l’Ouest (BRVM) organise en 2018, des Roadshows internationaux, prévus sur les trois continents : Johannesburg, Londres et New-York. Ces évènements seront un cadre d’échanger et de partager entre le monde des investisseurs.

La BRVM donnera le coup d’envoi de ses journées d’investissement dénommé « BRVM Investment Day » 2018 à Johannesburg, le 14 mars prochain. En outre, le Roadshow se déplacera successivement à Londres, le 02 mai et à New-York, le 20 septembre.
Ainsi, Les BRVM Investment Days, seront une occasion pour les investisseurs de rencontrer le directeur général de la BRVM, Dr Edoh Kossi Amenounve, tout comme les directeurs des généraux des sociétés cotées de Gestion. Parmi lesquelles : la Sonatel, ETI, ou, des sociétés de gestion et d’Intermédiation (SGI), et d’autres acteurs du marché.

Des rencontres inédites 

Ces rencontres permettront de faire la lumière sur les raisons qui font que le marché réglementé de la BRVM est la meilleure passerelle dans la sous-région et partageront leurs idées sur les tendances économiques au sein de la zone économique francophone Ouest-Africaine. Un accent sera mis sur les introductions en bourse à venir, les prestations de privatisation, ainsi que le programme Élite pour l’accompagner des Petites et Moyennes Entreprises (PME). « L’investissement local en forte hausse dans nos pays favorise la croissance. Nous sommes également désireux de continuer à améliorer les marchés de capitaux et à accroître la liquidité en veillant à ce qu’ils restent attractifs pour les investisseurs internationaux », a déclaré le Dr Edoh Kossi Amenounve. Continua-t-il, nos sociétés cotées comptent des champions africains, représentées dans plusieurs pays. Nous veillons à ce que la BRVM soit le moyen le plus efficace pour les investisseurs de partager notre croissance et la richesse créée dans nos économies.

La BRVM est la seule Bourse Régionale au monde, commune aux huit pays de l’Afrique de l’Ouest dont le Mali, Niger, Sénégal, Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau et Togo. Ils sont tous membres de l’UEMOA, liés par une monnaie unique « Franc CFA », également liés par une banque centrale. Cette structure comptait 45 sociétés cotées, exerçant dans divers domaines d’activités parmi lesquelles la télécommunication, la banque, la brasserie, l’agriculture entre autres.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut