Politique › Sécurité & Terrorisme

Commissariat à la Réforme du Secteur de la Sécurité : le plan annuel d’opération adopté

L’atelier d’élaboration du plan opérationnel 2018 du Commissariat à la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) s’est tenu sur deux jours (7-8 mars 2018) à l’Azalai Grand hôtel de Bamako. Rassemblant plusieurs acteurs autour de la table de réflexion, les travaux se sont achevés jeudi 8 mars par l’élaboration d’un nouveau plan annuel d’opération.

Les travaux de l’atelier se sont ouverts mercredi par les mots du Commissaire à la RSS, l’Inspecteur Général Ibrahima Diallo, qui a tenu à rappeler le caractère primordial de la rencontre. « Nos discussions vont indiquer de façon concrète les taches qui permettront au Commissariat d’avancer  vers la réussite de ses missions, y compris celles relatives à la mise en œuvre des dispositions de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger. » a-t-il déclaré.
Anne Bennet, représentante du Centre Suisse pour le Contrôle Démocratique des Forces Armées (DCAF en anglais) s’est pour sa part réjoui de constater que des progrès significatifs ont été accomplis durant ces deux dernières années de la mise en œuvre du processus de RSS au Mali.
Après des heures de discussions et de débats constructifs dans les différents groupes, les participants sont parvenus unanimement à l’adoption du plan d’opération 2018 dont les principaux axes stratégiques sont le renforcement des capacités des membres du Conseil national à la réforme de la sécurité, l’élaboration de la stratégie nationale de la RSS, l’appropriation du processus par les acteurs nationaux, la coordination des acteurs nationaux et internationaux, le suivi-évaluation du processus de RSS et du système de défense et de sécurité, la collaboration avec la commission DDR (Démobilisation, désarmement, réinsertion) et la commission d’intégration et enfin la nomination du personnel de l’unité technique.
Ces différents axes stratégiques visent l’atteinte des objectifs tels qu’entre autres la participation effective de toutes les parties prenantes nationales au processus d’élaboration de la stratégie nationale de la RSS, la création d’une synergie d’action entre les interventions d’acteurs nationaux et internationaux tout au long du processus d’élaboration de la RSS et la contribution efficace du DDR et de la commission d’intégration.
« Les recommandations essentielles de cet atelier sont d’abord la finalisation de la stratégie nationale et ensuite faire en sorte que le Commissariat soit véritablement opérationnel en le dotant d’un cadre organique qui permettra aux cellules d’être efficace » a indiqué l’Inspecteur Général Ibrahima Diallo à la fin des travaux.
Ce plan opérationnel désormais établi sera prochainement présenté lors d’un nouvel atelier les 27,28 et 29 mars sur la réforme du secteur de la sécurité, qui verra la participation non seulement des membres du Conseil national à la réforme de la sécurité et de ceux du Commissariat, mais aussi d’experts nationaux et étrangers.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut