› Culture

Festival de Sélingué: Une septième édition inédite

La septième édition du festival international de Sélingué se tiendra du 5 au 7 avril prochain. Trois jours durant, artistes de renoms, créateurs de talents magnifieront de leurs talents cette édition présentée déjà comme « inédite ».

Dans la même lignée que les éditions précédentes, la mode et la musique seront à l’honneur pour cette édition que les organisateurs présentent comme ‘’inédite’’. « Le festival international de Sélingué est à sa septième année, sept ans dans la vie d’un festival ce n’est pas beaucoup, mais cela démontre le sérieux et la régularité de cet évènement », assure Ibrahim Coulibaly administrateur délégué du festival. Six éditions au cours desquelles Sélingué s’est imposé, à l’instar du festival sur le Niger comme l’un des évènements à ne pas rater. Pour satisfaire les milliers de festivaliers attendus, l’organisation n’a pas lésiné sur les moyens. Le monstre sacré de la musique malienne Salif Keita et la diva sénégalaise Viviane Chidid seront les têtes d’affiche de cette septième édition. À leurs côtés, des valeurs sures telles le burkinabé Floby et le Prix RFI découverte 2017 M’Bouillé Koité, enivreront le public.
Des débats autour du thème annuel « arts urbains et le changement socioéconomique » sont également au programme. Au-delà de la musique et de la confrontation des idées, la mode sera à l’honneur. Quatre stylistes dont notamment Raky Thiam, Fousseiny Traoré présenteront leurs collections à travers des défilés organisés pour l’occasion. « Cette septième édition sera une édition de concrétisation et de capitalisation de nos acquis », a-t-il dit, Ibrahim Coulibaly
Innover pour exister
Elle est essentielle. Très critiqué à l’issue des précédentes éditions, pour de nombreux couacs notamment. Après une remise en question, les organisateurs ont décidé de la mue de l’évènement. Le festival ne se fera que sur un seul site cette année. De fait, les adeptes des ‘’after’’ n’auront plus besoin de quitter le site du festival afin d’étirer leur soirée. « En matière événementielle, il ne faut pas innover pour innover, mais il faut faire dans le but d’apporter un plus aux festivaliers » explique Coulibaly.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut