International › APA

RD Congo : démarrage de la vaccination ciblée contre Ebola

La vaccination ciblée contre la maladie à virus Ebola a effectivement démarré, lundi à Mbandaka, dans la province de l’Equateur (Nord-Est), avec 73 agents de santé pour sa première cible.Sont concernés par cette campagne de vaccination, les professionnels de la santé, les contacts avec les malades… Le ministre congolais de la Santé, Oly Ilunga,  est revenu, à l’occasion du lancement de cette campagne de vaccination, sur d’autres mesures de protection à observer, notamment le lavage systématique des mains au savon, le suivi des contacts à travers le prélèvement de la température du matin au soir, le contrôle dans les points d’entrée et de sortie dans le territoire de Bikoro, dans la ville de Mbandaka ainsi qu’à Kinshasa et à Kisangani.

Le médecin directeur du Programme élargi de vaccination (PEV) qui coordonne cette opération de vaccination, le docteur Guillaume Ngoie, a assuré que ce vaccin a déjà montré son efficacité en Afrique de l’Ouest et qu’il va aider à arrêter rapidement la propagation de la maladie.

Des experts guinéens sont en première ligne dans cette campagne de vaccination en RD Congo où la maladie à virus Ebola avait été isolée pour la première fois en 1976 et qui est aujourd’hui à sa neuvième éruption.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis 5.400 doses de vaccin contre Ebola à la disposition de la RD Congo. Elle a également envoyé le 19 mai à Mbandaka plus de 35 experts de la vaccination dont 16 mobilisés en Afrique de l’Ouest pour leur expérience antérieure dans le domaine, et 19 autres de la RD Congo récemment formés à Kinshasa.

Intervenant dimanche à la radio onusienne Okapi, le ministre de la Santé a indiqué que deux personnes qui souffraient de la fièvre à virus Ebola dans la zone de Santé de Bikoro, épicentre de l’actuelle épidémie, dans la province de l’Equateur, ont été guéries et ont pu sortir de l’hôpital après un traitement curatif.

A ce jour, 49 cas d’Ebola sont surveillés dont 22 confirmés, 21 probables et 6 cas suspects, signale-t-on.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut