› Société

Le Réseau Climat et Développement en atelier annuel à Bamako

Le 12e atelier annuel du Réseau Climat et Développement (RC&D) s’est ouvert lundi 18 juin à Bamako. Rassemblant plusieurs organisations de la société civile francophone, la rencontre s’inscrit dans une série de réflexions lancée depuis quelques années par le réseau autour essentiellement de l’atteinte des objectifs de l’Accord de Paris.

L’objectif général de cette rencontre est de renforcer les capacités et la compréhension des associations africaines francophones sur la planification climatique et énergétique au niveau local. Mais spécifiquement, ce 12e atelier du RC&D vise entre autres à faire le bilan de la COP23, ainsi qu’à identifier les enjeux politiques au niveau national et international pour les prochains grands rendez-vous mondial de l’année 2018, notamment le dialogue Talanoa, le sommet des acteurs non-étatiques et la COP24.
Ce 12e atelier annuel dont le thème s’intitule « Mieux planifier le développement local pour assurer la mise en cohérence avec les CDN (Contributions Déterminées Nationales) et l’atteinte des objectifs de l’Accord de Paris », entend mettre l’accent sur le rôle important de la planification climatique et énergétique à l’échelle locale dans la mise en œuvre effective de l’Accord de Paris. « Nous sommes réunis ici pour réfléchir à des stratégies à adopter pour pouvoir partager les préoccupations de nos communautés qui sont les plus affectées par le changement climatique » a indiqué M. Joseph Kogbe, coordonnateur du Réseau Climat et Développement.
Pour le représentant du Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement global, qui a présidé la cérémonie d’ouverture de l’atelier, la lutte contre le dérèglement climatique doit passer par un engagement des sociétés et ne peut pas dépendre uniquement des choix gouvernementaux et des décisions politiques.


A l’issu des travaux de l’atelier qui prendront fin le 22 juin prochain, des recommandations seront formulés à l’endroit des organisations de la société civile pour les aider à mieux accompagner le développement local dans la perspective du développement durable mais aussi dans l’atteinte des objectifs de l’accord de Paris. « Nous allons aussi formuler des propositions pour les négociateurs au niveau international en vue de la COP24 » a précisé M. Joseph Kogbe.
Le réseau Climat et Développement est une plateforme des organisations de la société civile francophone, rassemblant plus de 70 associations (ONG de terrain et de plaidoyer) sur les changements climatiques dans plus de 22 pays majoritairement africain. Il a été créé en 2007 pour renforcer la voix francophone et la prise en compte des communautés locales dans les négociations internationales sur le climat.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut