› Société

So Kadi : Le documentaire qui donne la parole aux migrants

« So Kadi : Paroles de migrants, porteurs d’espoir », c’est le titre du film documentaire projeté en avant-première jeudi 5 juillet 2018 au Magic Cinéma (Ex Babemba). Très émouvant, il relate les périples de migrants africains en quête de l’eldorado européen.


Réalisé en Afrique et en Europe, il donne la parole à de jeunes migrants. Certains des témoignages font froid dans le dos. « Nous étions plus de 300 dans, une prison en Libye, hommes et femmes entassés dans des conditions inhumaines » raconte un migrant. « Nous avons fait deux semaines sur la route en traversant le désert. « Arrivés en Italie, quand on demande du travail, ils nous disent qu’il y en a pas, qu’eux-mêmes sont pauvres » poursuit-il.


Les récits que retrace ce film sont poignants, au point où l’émotion était palpable dans toutes les réactions qui ont suivi la projection. « Je n’arrivais pas à aller visionner les roches parce que c’était insupportable pour moi. » a confiée en larmes, celle qui a monté le film documentaire.

Pour Awa Meité Van Til, réalisatrice du film documentaire, Il faut que l’on sorte de l’illusion pour voir la réalité en face, parce que selon elle la crise migratoire est globale et la réponse ne peut pas venir du nord ni même du sud. C’est pourquoi elle appelle à des « solutions viables qui permettront d’y répondre ». « Toutes ces mesures qui sont en train d’être prises ne vont pas arrêter cette crise parce que les jeunes sont décidés à partir. » prévient-elle.
Premier épisode d’une série de 12, il sera diffusé dans les différents quartiers et régions du Mali, dans la sous-région et également en Europe afin de susciter la réflexion et jeter les bases d’une plateforme citoyenne de débat afin d’aboutir à des solutions.
« So Kadi : Parole de migrants, porteurs d’espoir » se veut éducateur et sensibilisateur. Il est réalisé en grande partie en Bambara et sous-titré en français pour atteindre le plus grand nombre dans les familles des quartiers populaires.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut