Politique › Politique Nationale

Présidentielle 2018 : Démonstration de force d’IBK au stade du 26 mars

La campagne électorale est désormais ouverte au Mali. Le Président IBK, candidat à sa réélection a tenu meeting géant au stade du 26 mars. Impressionné par la mobilisation, il invite ses partisans  à le réélire dès le 1er tour.

Devant l’édifice, à 14 heures déjà, la mobilisation et la ferveur étaient totales. Partout, des pancartes et des véhicules à l’image du candidat.

A l’intérieur du stade, l’effervescence grandissait. La cérémonie se veut grandiose. Le Premier ministre Soumeylou Boubeye Maiga, le président de l’Assemblée nationale Issiaka Sidibé, plusieurs membres du gouvernement, des députés, des présidents de partis politiques, et une pléiade d’artistes ont donné à ce lancement un visage intimidant. Il s’agissait aussi pour la plateforme Ensemble pour le Mali qui porte le projet de la réélection d’IBK de marquer les esprits, surtout après la récente démonstration faite par le candidat de l’URD, l’honorable Soumaila Cissé, dans ce même lieu.

Alors que le public était captivé par les prestations artistiques, IBK fit son entrée dans l’édifice. Il était 16h50 . Aux éloges des artistes, qui rappellent ses réalisations dans divers domaines, celui que l’on surnomme  ‘’Boua’’, affiche sa joie. Se passant de son discours, le président IBK, dans une intervention teintée d’émotion est revenu sur ‘’les ont dit’’ dont il avait fait objet un moment. Mieux, il annonce dans la foulée, l’arrivée ce lundi de quatre avions pour l’armée malienne. Des cris de victoire émanent du public. L’hôte du jour met en avant ses capacités à rassembler les Maliens et à reconstruire le Mali. Il déclare sans détour et avec assurance  que : « Baou ta bla insh’Allah !». Repris dans la foulée par les milliers de militants.

Pour la plupart des partisans d’IBK, les chantiers entamés et la complexité de la  crise sont des motifs de lui renouveler la confiance. Comme pour dire à ceux qui le pensaient ‘’fatigué’’ qu’il a toujours de l’énergie. « Boua ta bla,  IBK a trouvé le pays dans une situation difficile mais il a géré. Aujourd’hui c’est lui seul qui peut bien armer les FAMA. Il est en train de ramener la paix  même si ce n’est pas facile », assure Moussa Koné, militant de l’Union pour la Démocratie et le Développement, membre de la plateforme Ensemble pour le Mali.

Le directeur de campagne, Dr Bocary Treta après avoir remercié  les uns et les autres, a rassuré de la victoire d’IBK le 29 juillet. Il invite les électeurs à retirer leurs cartes pour élire le « candidat de tous le Mali ».

1 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut