Politique › Sécurité & Terrorisme

G5 Sahel: La Mauritanie aux commandes de la Force

Après le limogeage du Général malien Didier Dacko pour « insuffisance de résultat », ce serait donc un général mauritanien Hanena Ould Sidi, qui prend le commandement de la Force conjointe du G5 Sahel. Son adjoint est tchadien.

L’information, attendue depuis le somment du G5, le 2 juillet à Nouakchott, en marge du sommet de l’Union africaine (UA), est tombée le 14 juillet. Elle avait filtré à la suite de la rencontre des chefs d’Etat mais n’avait pas été officiellement annoncée. Selon des sources officielles mauritaniennes, le chef d’état-major adjoint mauritanien, le général Hanena Ould Sidi, a été nommé commandant de la force co,jointe du G5 Sahel. Pour le seconder, le général tchadien Oumar Bikimo. Ils remplacent respectivement le général malien Dacko et son adjoint burkinabé, le colonel major Yaya Séré. Le général Ould Sidi a notamment dirigé dans son pays les renseignements militaires, un domaine dans lequel la force du G5 Sahel a besoin d’être renforcée. Quant à son  adjoint, il a été à plusieurs reprises chef d’état-major particulier au ministère tchadien de la défense, commandant du contingent tchadien en Centrafrique, dans le cadre de l’intervention militaires régionale en Centrafrique en 2006-2007, puis entre 2008 et 2013. Il a également commandé les forces du Tchad envoyées en 2013 pour chasser les djihadistes avant de servir comme chef adjoint de la force militaire de la Mission de l’ONU (Minusma), en 2015-2016.

Ce changement à la tête de la Force conjointe du G5 Sahel fait suite à un attentat djihadiste survenue le 29 juin contre le quartier général de la force conjointe à Sévaré, dans le centre du Mali. L’attaque avait fait trois morts, dont deux militaires maliens de cette force, outre deux assaillants. « La stratégie ne change pas » déclarait quelques jours plus tard, le président du Niger, président en exercice de l’organisation régionale. »Ce n’est pas un attentat qui va venir changer notre approche et notre stratégie. […]Notre stratégie est claire. Nous continuerons à la mettre en œuvre » avait-il affirmé. Ce sont donc les hommes pour la mettre en  oeuvre qui ont changé.

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut