Culture › Musique

Leila Gobi, la Perle de Ménaka

Les voix de la musique malienne sont diverses et particulières. Parmi elles, celle de Leila Gobi, artiste native de Ménaka qui, après avoir conquis le public local, charme  désormais les  publics au-delà du Mali. Elle rentre d’une tournée internationale et a accepté de parler de son parcours et ses ambitions.

3 albums, chacun d’une dizaine des titres. Des tournées en Afrique, Europe, et  aux États-Unis. Leila Gobi a fait son chemin dans la musique.  Après l’obtention de son Diplôme d’Etude Fondamentale (DEF)  en 2000, elle  rentre à l’Institut Nationale des Arts (INA). Quatre ans après, elle termine ses études en musique.

Flash back. En 1997, elle participe à la semaine scolaire régionale de Gao. Ce fut le déclic.  « Je suis devenue première de la région dans la rubrique soliste. J’ai chanté ‘’Il faut éduquer les enfants’’ », se rappelle encore l’artiste trentenaire. A son retour à Ménaka, elle est repérée par une organisation internationale pour prêter son talent à une campagne de sensibilisation sur la malnutrition. Son destin est alors déjà tracé.

Transmettre des valeurs. C’est en 2010, qu’elle rentre véritablement dans le monde avec son premier album, ‘’ Minika’’, le nom de sa ville. En 12 morceaux, Leila Gobi y  évoquait la cohésion sociale, la noblesse des gens de Ménaka, l’éducation des enfants et prodigue aussi des  conseils  entre autres. Avec ‘’Aiyitma’’ ‘’Mes frères’’, un de ses  morceaux culte, qui appelle à l’entente et l’amour entre tous les  frères,  c’est une  voix berceuse qui a conquis la population de Ménaka. Peu à peu, son écho se propage au-delà. « Nos ancêtres nous ont laissé des valeurs et ce sont ces valeurs que je cite dans ce morceau pour ne pas que les gens les oublient », souligne celle dont le père s’oppose à son métier. En 2012, alors que le pays tombe dans la crise elle sort son deuxième album sur la paix. L’unité et la fraternité étaient mises en avant.  En 2017, un troisième vient marquer sa maturité musicale. Il s’intitule ‘’Adounia’’, ‘’La vie’’, où elle parle d’elle-même  et invite chacun à s’interroger sur soi. 

Avec son groupe ‘’Leila Gobi’’, elle  a entrepris une tournée d’une dizaine de jours en Europe au mois de juin  dernier. « On avait fait deux concerts très importants  dans chacune de ces deux villes (Lyon, France et Genève, Suisse,ndlr). Ils nous avaient bien accueilli et on a passé par beaucoup des villes », dit-elle, satisfaite. Elle vient d’être invitée à Ménaka pour l’inauguration de la maison des jeunes.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut