Politique › Politique Nationale

Le PACE met à niveau les conseillers électoraux

Chargé d’appuyer le processus électoral malien, le Projet d’Appui au Cycle Electoral(PACE) géré par le PNUD et financé par les Partenaires Techniques et Financiers vise à contribuer à la réalisation des activités liées à l’organisation des consultations électorales. C’est dans ce cadre qu’il soutient les différents acteurs dont le ministère de l’Administration territoriale, à travers un appui à ses structures comme les gouvernorats.

Ce sont au total 22 conseillers électoraux qui ont bénéficié ce 18 juillet 2018, d’une mise à niveau de leurs connaissances sur différents aspects du processus électoral actuellement en cours. Chargés d’apporter un appui logistique et technique aux gouvernorats, les conseillers ont été édifiés sur le rôle des gouvernorats dans l’organisation des élections, le cadre juridique et institutionnel des élections et l’organisation du scrutin présidentiel de 2018.

Ces conseillers électoraux sont des volontaires nationaux, mis à la disposition du PACE par le Programme National pour la Promotion du Volontariat (CNPV), dans le cadre d’un partenariat pour la mise en œuvre du projet de « Renforcement des capacités des autorités déconcentrées par le Volontariat National en vue de l’organisation des consultations électorales de 2018 ». A raison de 2 par région, déployés dans les 11 gouvernorats du Mali, les conseillers apporteront un appui en logistique et opérations électorales et en éducation civique et sensibilisation électorale.

Le ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation (MATD), bénéficiaire, se réjouit de cet appui destiné à contribuer à la réussite du processus électoral.  Pour M. Allaye Guindo, chargé de mission au MATD il s’agit «  de mettre les conseillers électoraux au même niveau que les agents du ministère »afin d’assurer un bon déroulement du processus. « Ils auront du matériel roulant et des compétences techniques avérées pour aider les gouvernorats dans une bonne organisation du processus », précise t-il.

Conscients de leur futur rôle, les volontaires se disent prêts à apporter leur contribution pour un processus crédible et transparent. « Nous allons appuyer les gouverneurs afin de participer à la tenue d’un scrutin apaisé qui contribue à l’instauration de la paix », assure M. Amadou Diallo, représentant du CNPV.

Ces conseillers électoraux devront ainsi appuyer les gouverneurs des 10 régions du Mali et du District de Bamako dans la planification, la préparation logistique et la conduite du processus électoral pour les 6 prochains mois et dès juillet 2018, selon les termes du projet.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut