International › Monde

15 juillet: La Turquie se souvient

Le dimanche 15 juillet, les Turcs ont conmmémoré le deuxième anniversaire du coup d’état manqué et salué la mémoire des victimes de cet évènement. Au Mali, une prière collective et un déjeuner à l’ambassade de Turquie au Mali ont marqué la journée. 

Le 15 juillet 2016, un coup d’état secoue la Turquie. Selon les autorités, il est l’oeuvre des partisans de l’opposant Fetullah Gülen, exilé aux Etats-Unis. Cet évènement qui va sensiblement  changé la vie du pays est rapporté dans le monde entier et les télévisions internationales diffusent en boucle les images de milliers de citoyens turcs qui descendent dans la rue pour faire barrage à cette action de déstabilisation du  pouvoir Erdogan. Bilan: 251 morts et plus d’un millier de blessés. C’est en la mémoire de ces victimes que le 15 juillet a été décrété Journée de la démocratie et de l’unité nationale en Turquie.

A Bamako, la date n’est pas passé inaperçue. L’ambassade de Turquie au Mali en a profité pour organisé deux évènements auxquels ont été conviés les autorités maliennes ainsi que différentes personnalités. Le premier a été la grande prière pour le repos de l’âme des martyrs du 15 juillet qui s’est déroulée à la Mosquée turque « Eyoub », sise au cœur de l’ACI 2000. Il a été suivi d’un déjeuner à la chancellerie, qui a été l’occasion pour SEMme Nilgün Erdem Ari, ambassadeur de Turquie au Mali, de revenir sur les évènements du 15 juillet 2016. Elle a salué les autorités maliennes qui ont accepté de soutenir l’action de son pays qui, après le coup d’état manqué, a entrepris des mesures pour contrer l’action de « Fetülah Gülen et ses disciples », considérés comme le « cerveau de ce qui s’est passé en Turquie le 15 juillet ». Entre autres conséquences au Mali, le transfert des établissements scolaires « Collège Horizon » à la fondation étatique Maarif, ces écoles étant des lieux d’endoctrinement, comme l’a rappelé l’Ambassadeur.

Elle n’a pas manqué de rappeler également les autres axes de la coopération entre son pays et le Mali, mis en oeuvre à travers « la Coopération turque, la TIKA, avec ses projets d’aide au développement, les entreprises turques comme Turkish Airlines, AKSA, Kinza, Kalyon, MNG, etc. »

Extrait de la réception à la chancellerie

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut