Politique › Politique Nationale

Cecile Kyenge: « Pour le moment, tout se passe bien »

La cheffe de la mission des observateurs de l’Union  Européenne pour la présidentielle de ce 29 juillet a animé un point de presse à la mi-journée, dans la cour du Lycée Mamadou Sarr en commune 4 du District de Bamako, l’un des plus grand centre dans la capitale malienne.

Accompagnée de plusieurs diplomates des pays de membres de l’UE, Mme Kyenge a salué les électeurs qui sont sortis en cette première partie de journée pour voter. « Cette élection est fondamentale. La première phase qui était l’ouverture s’est déroulée sans  incident, même si on nous a signalé des évènements sur lesquels nous n’avons pas encore d’éléments. Nous sommes satisfaits de cette première phase » a déclaré la diplomate italienne. « Il faut savoir qu’il y a différentes phases de la journée d’aujourd’hui dont la centralisation. Nous avons pu obtenir l’ouverture de la part du Premier ministre afin de pouvoir participé à toutes les étapes de la centralisation. Et pour les observateurs nationaux, et pour les observateurs internationaux, mais il faut préciser que c’est maintenant que nous sommes en train d’établir sur le terrain comment sera faite cette couverture sur le terrain. C’est notre rôle », a-t-elle ajouté.

L’Union européenne a déployé une cinquantaine d’observateurs sur le terrain, dont 20 de longue durée. Une vingtaine de diplomates de l’Union en  poste à Bamako sont également associés à cette mission qui présentera ses premières observations et conclusions deux jours après le scrutin. Plusieurs moments de communication sont cependant prévus d’ici là pour tenir l’opinion informée des constats faits sur le terrain durant toute la journée électorale.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut