Politique › Politique Nationale

Présidentielle 2018: Les observateurs de l’UE appellent les candidats à faire preuve de mesure

La mission d’observation électorale de l’Union européenne a publié ce mardi son rapport préliminaire consacré au second tour de l’élection présidentielle du 12 août. La mission note que le scrutin s’est généralement déroulé dans le calme malgré quelques incidents qui ont été principalement signalés dans le nord du pays.

« Dans tous les bureaux observés, l’ouverture s’est déroulée de manière transparente et la conduite des procédures a été évaluée comme positive dans 95% d’entre eux » peut-on lire dans le document de 10 pages. Par la voix de sa cheffe, Cecile Kyenge, la mission renouvelle ses appels à la transparence à l’adresse des institutions électorales.

Elle demande notamment la publication de la liste détaillée des bureaux où le vote n’a pas pu se tenir, ainsi que l’intégralité des résultats provisoires bureau de vote par bureau de vote, comme cela avait été le cas au premier tour.  La MOE UE relève que la journée électorale a aussi été marquée par des allégations à propos de bulletins pré-marqués et d’achats de votes.

« Nous n’avons observés que deux cas de procès-verbaux  pré-remplies, mais ceux-ci ne comportaient pas de résultats, nous ne pouvons donc pas sur la base de ces deux-là généraliser » affirme Kyenge. Elle déplore le meurtre d’un président de bureau de vote à Tombouctou ainsi que les attaques qui ont visé des bureaux de vote lors du scrutin.

Enfin, la mission appelle les candidats à faire preuve de mesure en évitant d’annoncer leurs propres estimations avant publication des résultats provisoires par l’administration et à régler les contestations éventuelles par la seule voie des recours juridictionnels.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut