International › APA

G5-Sahel : les bailleurs s’engagent pour plus de 2 milliards d’euros

Les partenaires du G5 Sahel et ses bailleurs de fonds se sont engagés à hauteur de plus de deux milliards d’euros pour financer le Programme d’investissement prioritaire (PIP) au profit des pays membres de cet ensemble sous-régional, a annoncé jeudi à Nouakchott le président nigérien Mahamadou Issoufou.« C’est bien plus que ce que nous avons demandé », s’est félicité M. Issoufou lors d’une conférence de presse au terme d’un sommet du G5 Sahel ouvert plus tôt dans la matinée.

Les plus grandes contributions ont été annoncées par la France, la Banque africaine de développement (BAD), la Banque arabe de développement économique et agricole (BADEA), la Banque islamique de développement (BID) et l’Arabie saoudite.

Le PIP est composé de 40 projets de développement à réaliser essentiellement dans les zones frontalières entre les différents pays membres du G5 Sahel, à savoir la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Burkina Faso et le Tchad.

Outre M. Issoufou, par ailleurs président en exercice du G5 Sahel, le sommet a vu la participation des chefs d’Etat burkinabé et tchadien, en plus du président hôte Mohamed Ould Abdel Aziz.

Le chef de l’Etat malien s’est fait représenter par son ministre de la Défense.

La rencontre a été également marquée par la présence du Premier ministre marocain Saâdeddine El Othmani, du ministre des Affaires étrangères français Jean-Yves Le Drian, et d’un grand nombre de représentants de pays ou d’organismes partenaires et de bailleurs de fonds.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut