International › APA

Mali : démantèlement d’une cellule terroriste

Pas d'image

Les services de renseignement malien ont annoncé, mercredi soir, l’arrestation de quatre personnes suspectées de planifier des attentats au Mali, en Côte d’ivoire et au Burkina, a-t-on appris auprès des services de renseignement.Selon un document consulté par APA, ils expliquent que ces personnes ont été arrêtées jeudi 6 décembre « aux environs des Koutiala » dans le sud du Mali.

Il s’agit d’ « Adama Konaté, 31 ans originaire de Yira Dioubasso au Burkina, de son frère Kassim Konaté ainsi que Youssouf Sako et Abdramane Sanogo », selon le document qui poursuit : « Ils s’apprêtaient à perpétrer des attentats sur certains points sensibles d’Abidjan, Bamako et Ouagadougou lors des fêtes de fin d’année ».

Ces personnes ont « participé à l’enlèvement de la colombienne sœur Cécilia Gloria le 7 février 2017 à Karangasso », renseignent nos sources.

La cellule est également soupçonnée d’être impliquée dans d’autres attaques terroristes en Afrique de l’ouest, d’après la même source. « Il ressort que le chef de la cellule Adama Konaté et ses trois lieutenants ont participé au double attentat effectué du 2 mars dernier à Ouagadougou. C’est d’ailleurs ce même Adama qui assurait la succession de son mentor Abdallah Sawadogo tué par les forces burkinabés le 22 mai 2018 », lit-on dans le document des services de renseignements maliens.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut