Sport › Football

Mondial U20 : Les Aiglons ont de bons atouts

Le tirage au sort de la Coupe du Monde U20 a eu lieu le dimanche 24 février à Gdynia, en Pologne, logeant le Mali dans la poule E, aux côtés du Panama, de l’Arabie Saoudite et de la France. Pour les protégés de Mamoutou Kané, tout nouveaux champions d’Afrique, le Mondial polonais est abordable.

Ça y est. Le Mali sait désormais à quoi s’attendre pour sa 7ème participation à une Coupe du Monde junior. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Aiglons ont toutes les chances de réaliser une bonne compétition, d’autant plus qu’ils ont bénéficié de la « clémence » de l’ancien international portugais Fernando Couto qui les a placés dans une poule assez abordable et non dans la plus corsée du Mondial polonais.

Toutefois, rien n’est joué d’avance et il va falloir se défaire des adversaires directs pour aller loin dans le tournoi. D’abord l’Arabie Saoudite, champion d’Asie, qui a tenu tête à d’autres grandes équipes asiatiques. Ensuite le Panama, avec un football latino-américain basé sur le physique et la rapidité. Enfin la France, qui est connue pour son football de base et la formation des jeunes, plus une solide expérience dans la compétition. Même si l’équipe de France U20 semble se méfier des Aiglons. « Le Mali, comme toutes les sélections africaines de cette catégorie d’âge, est très difficile à jouer », affirmait le sélectionneur français Bernard Diomède après le tirage au sort. « Il faut que nous rehaussions notre niveau de jeu et corrigions certaines erreurs, parce qu’à la Coupe du Monde cela ne pardonne pas », prône pour sa part Birama Konaté, sélectionneur national adjoint des Aiglons.

Une bonne Coupe du Monde pour l’équipe malienne passera forcément par une bonne préparation avant le début du tournoi. L’encadrement technique des Aiglons en est conscient. « Nous avons déjà déposé un chronogramme de préparation. Nous attendons sa confirmation pour passer à son exécution », explique Birama Konaté. « Le Mali étant aussi engagé dans les éliminatoires U23, qui commencent le mois prochain, nous entamerons concrètement la phase de préparation pour la Coupe du monde juste après ».

À en croire le coach adjoint, l’objectif du Mali est clair. Faire mieux en Pologne que la meilleure performance jusque-là des Aiglons, les 3èmes places décrochées en 1999 et 2015.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut