International › APA

La frontière entre le Tchad et la Libye fermée «jusqu’à nouvel ordre» (ministre)

Pas d'image

La frontière entre le Tchad et la Libye a été fermée « jusqu’à nouvel ordre », ont annoncé ce lundi à APA des sources sécuritaires tchadiennes, précisant que la mesure a été communiquée la veille par le ministre tchadien de la Sécurité.Selon Mahamat Abali Salah, en tournée au nord du pays, notamment dans les zones d’orpaillage et des conflits liés à la présence des groupes armés, la fermeture de la frontière avec le Tchad est une instruction des hautes autorités de la République destinée à sécuriser le territoire national.

« Cette zone, bien qu’elle soit une partie du Tchad, est devenue un carrefour de tous les malfrats, terroristes et rebelles. L’Etat a pris des mesures pour mettre de l’ordre. Parmi ces mesures, la première est celle d’interdire l’orpaillage, la deuxième est de désarmer toutes les populations qui vivent ici, et enfin, nous avons pris la décision de fermer la frontière avec la Libye », a souligné Mahamat Abali Salah, par ailleurs général de l’armée.

Le Tchad avait déjà fermé sa frontière avec la Libye pour des raisons de sécurité début janvier 2017. Toutefois, N’Djaména avait, la même année et pour des raisons humanitaires, consenti à ouvrir un point de passage.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut