Culture › divertissement

Festival de Sélingué : La huitième rugissante

Sidiki Diabaté sera la tête d'affiche du festival.

La huitième édition du festival international de Sélingué se tiendra du 28 au 30 mars prochain. Artistes et créateurs de mode seront une nouvelle fois au rendez-vous.

Rendez-vous phare en cette période de l’année, le festival de Sélingué va célébrer sa huitième édition. L’indolente Sélingué, sera, trois jours durant, le centre de la musique malienne et de la mode. 20 000 festivaliers, voire plus selon les organisateurs, sont attendus cette année. Avec des stars telles Sidiki ou Abdoulaye Diabaté, le festival a misé cette édition sur le « local ».  « C’est l’occasion de promouvoir la culture malienne à travers ses artistes. Nous avons choisi des pointures nationales dans lesquelles le public se reconnait », explique Ibrahima Coulibaly, administrateur général du festival. Ce choix artistique mis à part, pas de grandes innovations. Conférences-débats, défilé de mode et évidemment concerts géants. Une programmation éclectique verra des artistes très divers se succéder sur la scène. Calibre 27, le rappeur Dr Keb et Vieux Farka Touré, qui perpétue l’héritage de son père. Un rappeur américain, SB, fera également découvrir son « flow ». Signé par Wanda Records, il fera ses premiers pas sur une scène africaine. « Il est en pleine préparation d’un album et veut y inclure des sonorités africaines. Son label l’a envoyé au Mali pour bénéficier de l’expertise des musiciens locaux et d’instruments traditionnels », révèle Coulibaly.

Place to be

Sélingué s’est imposé comme l’un des plus grands rendez-vous culturels du pays.  « Nous avons fait grandir ce festival, il en est à sa 8ème édition. Huit ans dans la vie d’un festival, c’est beaucoup. Je crois que nous avons tenu le pari, qui n’était pas gagné d’avance. Dans le contexte malien, les festivals sont très difficiles à pérenniser, à cause du manque de sponsors, mais celui-ci est là depuis huit années », se félicite Coulibaly. Après quelques couacs lors des précédentes éditions, le festival a rectifié le tir. Une mue a été nécessaire pour placer Sélingué au rang de « Place to be ».  Durant l’édition 2018, il a été décidé qu’un seul lieu devait désormais accueillir les festivités. De quoi permettre aux organisateurs de mieux gérer les déplacements et aux festivaliers adeptes des « after » de prolonger leur soirée sur le même site. Néanmoins, la situation sécuritaire du pays étant toujours un peu préoccupante, le festival compte sur les autorités pour déployer un important dispositif pour assurer la quiétude des participants. Une société de gardiennage épaulera les forces de défense et de sécurité durant les trois jours de l’évènement.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut