Politique › Politique Nationale

ADP – Maliba : Grandes divergences au sommet

Entre l’Honorable Amadou Thiam, Président du Comité exécutif sortant, et Aliou Boubacar Diallo, Président d’honneur du parti, le leadership de l’ADP – Maliba est très disputé depuis un certain temps. Si le mandat du premier a expiré depuis le 8 février dernier, le second ne semble pas légitime pour prendre les rênes du parti sans la tenue d’un congrès.

Dans une déclaration en date du 16 avril 2019, plusieurs membres du Comité exécutif sortant de l’ADP-Maliba, accompagnés de certains députés et membres des coordinations régionales, montaient au créneau pour constater la caducité du mandat du comité présidé par l’Honorable Amadou Thiam et « autoriser le Président d’honneur et fondateur du parti à gérer l’ADP – Maliba avant le prochain congrès ».

Voix discordantes

Loin de mettre fin au problème de légitimité du bureau à la tête du parti, cette sortie a plutôt accentué les divergences entre les deux camps protagonistes. « Cette déclaration n’est qu’une prétention de quelques membres du parti, qui ne sont même pas tous membres du Comité exécutif, à la solde d’un individu », pointe Sory Ibrahima Traoré, Secrétaire général sortant de l’ADP-Maliba. « Jusqu’à preuve du contraire, c’est l’Honorable Amadou Thiam qui est le Président de l’ADP Maliba et le Comité exécutif se prépare à tenir un congrès dans les plus brefs délais », précise-t-il.

Mais les proches du Président d’honneur, Aliou Boubacar Diallo, ont aussi un avis bien tranché. Pour eux, le mandat du Comité exécutif, dirigé par l’Honorable Amadou Thiam, étant arrivé à terme et le congrès n’ayant pas été tenu dans les délais, ce comité  ne peut plus représenter ou engager l’ADP – Maliba auprès de tierces parties.

Irréconciliables ?

« Il y a une question non seulement d’existence légale auprès de l’administration de ce Comité exécutif sortant, mais aussi une question de légitimité au vu de l’expiration de son mandat », relève Cheick Oumar Diallo, Secrétaire politique du Comité exécutif sortant, qui précise qu’il n’a jamais été enregistré auprès de l’Administration territoriale.

Même si une commission de conciliation a été mise en place en interne pour rapprocher les deux parties, cela n’empêche pas la poursuite normale de la procédure de justice intentée par Aliou Boubacar Diallo pour « reprendre la direction du parti et organiser le congrès ».

Le divorce serait-il consommé entre l’ancien candidat à l’élection présidentielle et son ex Directeur de campagne ? « Quoi qu’on dise, Amadou Thiam est une créature d’Aliou Diallo et le vrai problème à l’ADP-Maliba c’est qu’il y en a un qui est pressé d’entrer au gouvernement et l’autre qui s’y oppose », conclut un analyste politique.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut