› Économie

La zone de libre- échange continentale entre en vigueur le 30 mai prochain

Les dirigeants africains l’ont décidé! La ZLEC (Zone de libre-échange continentale) ouvre ses portes pour une nouvelle étape du projet le 30 mai 2019. L’accord ratifié par 22 pays de l’Union Africaine se concrétise. Les jours à venir, l’accent va être mis sur le mode opérationnel du projet à Kigali.

Avec un produit intérieur brut estimé à 2,5 milliards de dollars  et un marché de 1,5 milliard de personnes, l’Afrique pourrait devenir la plus grande zone de libre-échange dans le monde avec la mise en œuvre de la zone de libre-échange continentale (ZLEC).  Signé le 21 mars 2018 par 49 pays membres de l’Union Africaine, à la date du 29 avril 2019,  22 pays ont ratifié l’accord en permettant ainsi au projet qui est né en 2012 et qui a pris corps il ya un peu plus d’un an à Kigali, d’entrer en vigueur le 30 mai 2019.

La concrétisation de la ZLEC va permettre de dynamiser le commerce panafricain. Selon  la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), ce marché considéré comme le plus grand depuis la création de l’Organisation mondiale du Commerce pourrait  accroître les échanges commerciaux intra-africains de 52,3 % par an, au moment où les flux commerciaux intra-africains ne dépassent pas 16% et que les échanges avec l’Europe sont estimés à 70%.

Par ailleurs, des analystes estiment que si le pic des attentes n’est pas réalisé à l’immédiat, la suppression des barrières non tarifaires, l’abaissement des droits de douanes et la simplification des procédures aux frontières des pays membres de la ZLEC pourront contribuer à augmenter les échanges intra-africains de 15 à 25% du commerce total du continent une décennie après le lancement du projet.

A noter que la phase opérationnelle du projet sera lancée lors du prochain sommet des Chefs d’états et de gouvernements  de l’Union Africaine en juillet 2019.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut