International › AFP

Venezuela: au moins 23 détenus tués dans des affrontements avec la police

Pas d'image

Un moins 23 détenus de droit commun sont morts et 14 policiers ont été blessés vendredi au Venezuela dans des affrontements dans un centre de détention à Acarigua (ouest), a annoncé une ONG de défense des droits des prisonniers.

« Il y a 23 détenus décédés et 14 policiers blessés confirmés », a indiqué à l’AFP Carlos Nieto, le directeur de l’ONG Una ventana de libertad (Une fenêtre de liberté).

Selon M. Nieto, les heurts ont éclaté lorsqu’un commando des Forces d’opérations spéciales (FAES) a fait irruption dans le centre de détention préventive pour tenter de délivrer des visiteurs pris en otage jeudi par des détenus.

« Ce matin, ils ont envoyé les FAES et il y a eu des affrontements. Les détenus avaient des armes, ils ont tiré sur les policiers. Il semble qu’ils ont également fait exploser deux grenades », a-t-il expliqué.

Selon un rapport interne de la police, cité par l’ONG, plusieurs policiers ont été blessés dans ces explosions.

Le ministère des Affaires pénitentiaires ne communique jamais sur ce type d’affaires, alléguant que les centres de détention préventive ne sont pas de son ressort.

Au Venezuela, les cas de violence sont fréquents dans ces centres où, selon l’ONG, les détenus ne sont pas censés rester plus de 48 heures.

Selon l’organisation, il existe 500 centres de ce type dans le pays qui accueillent un total de 55.000 détenus, pour une capacité d’à peine 8.000.

Le 28 mars 2018, 68 prisonniers ont péri dans l’incendie de leurs cellules dans un centre de détention à Valencia (nord). En août 2017, 37 prisonniers sont morts lors d’une mutinerie dans un centre de détention de l’Etat d’Amazonas (sud).

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut