Sport › Football

Football : Beaucoup, passionnément, intensément

Pas le temps de dire ouf. Alors que les principaux championnats ont livré leurs verdicts et que certains continents (Europe, Afrique) ont couronné leurs nouveaux rois, la saison footballistique est loin d’être terminée. Une véritable orgie nous attend de la mi-juin à fin juillet.

Le top a été donné par la Ligue des Nations, la toute nouvelle compétition de l’UEFA, dont la dernière phase se déroule actuellement au Portugal. La finale aura lieu ce dimanche à Porto. Une semaine plus tard, les regards se tourneront vers le Brésil, où se tiendra la Copa America (14 juin – 7 juillet). La compétition est déjà lancée, du moins pour la Selecao et sa star Neymar. Destitué du capitanat après sa gifle à un supporteur, le « Ney » est visé par une plainte pour viol. Alors que tout un pays espère cette Copa afin d’oublier le douloureux souvenir de la Coupe du monde et l’humiliation infligée à domicile par les Allemands, les signaux autour de la sélection ne sont pas vraiment au vert. Alors que l’ennemi argentin, dans le sillage de son « Messi », nourrit de très grandes ambitions. Après la fin de saison compliquée de Barcelone, la « Pulga » a confié à Fox Sports vouloir « terminer sa carrière en ayant gagné quelque chose avec la sélection ou du moins essayer autant que possible », car il ne « sait pas s’il sera au Mondial 2022 ». La compétition centenaire est complétée cette année par le Japon et le Qatar, champion d’Asie. Invité régulier, le Mexique ne sera pas de cette 46ème édition. « El Tri » est déjà booké pour son tournoi continental, la Gold Cup, aux mêmes dates que la Copa.

Africa & Femina

En Afrique, le continent vibrera au rythme de la CAN, à partir du 21 juin et jusqu’au 19 juillet. L’Égypte, berceau des civilisations, sera l’épicentre africain durant ce mois de compétition. Qui remportera cette CAN « new look » ? La première à 24 équipes. Les paris sont lancés, mais la compétition reine de la CAF semble plus ouverte que jamais. Ayant échoué à un cheveu de la qualification, le Mali suivra de loin la Coupe du monde féminine de football, qui débute ce vendredi en France. Il en aura donc pour tous les goûts.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut