› Culture

Mali : Lancement de l’Association Tumast Inhadan Général à Bamako

Association Inhadan
Association Inhadan

Le dimanche  16 juin, l’association Tumast Inhadan Général (ATIG) a tenu son lancement officiel au  Grand Hôtel de Bamako. En présence de plusieurs personnalités et partenaires, la cérémonie  placée sous le thème « préservons nos valeurs et faisons de la réconciliation une réalité » a été rythmée par des sonorités artistiques  de la musique touarègue.

« La dénomination « Tumast Inhadan » signifie l’ensemble des hommes et des femmes qui ont pour métier le travail de l’art de la culture. En milieu touareg,  un Enhad est un artisan de la parole, spécialiste dans diverses activités notamment la forge, la bijouterie etc. Il véhicule les messages de paix, de vivre ensemble et s’active pour recoudre le tissu social », explique Bady Ould Sidi Elmoctar, secrétaire général de l’association.  Créée en mars 2017, l’association se veut un canal de promotion de l’artisanat et de la culture touarègue en participant à diverses activités de foire à l’intérieur et à l’extérieur du pays. Elle vise selon son secrétaire général à « créer un climat de confiance entre les membres de l’association, à améliorer les conditions de productions artisanales, appuyer les jeunes dans les formations d’arts et de culture et jouer son rôle dans la réconciliation et le vivre ensemble ».  Sur ce dernier aspect, le public a eu droit à un sketch et un poème sur la réconciliation et le vivre ensemble. Pour reconnaître à l’association tout son mérite, des personnalités dont entre autres le gouverneur de la région de Kidal, le chef général de la tribu Kel Antessar et alliés,  et des membres du mouvement ‘’Malien Tout Court’’ ont honoré de leur présence ce lancement.

 Face à la crise que traverse le pays  les « maîtres de la parole » se sentent interpeller et rappellent les Maliens à l’unité et à l’entente. « L’heure est à la réconciliation des cœurs et des esprits. Certes  notre pays traverse des moments difficiles mais il est impératif qu’on se donne la main pour la réconciliation et la cohésion sociale », insiste le secrétaire général de l’association.  

L’initiative est saluée par les représentants des différents ministères venus pour l’occasion.  « Le ministère est fier de l’engagement de ses artisans et du lancement de cette association. Il les encourage et les accompagne », a indiqué le représentant de la ministre de l’artisanat et du tourisme, Madame Nina Wallet Intallou, marraine de l’événement. Quant au représentant du ministre de la cohésion sociale, la paix et la réconciliation, il affirme que l’accompagnement de leur département ne fera pas défaut tant la démarche de l’association est à saluer.

En 2017 et 2018, l’association a participé à des activités telles que le salon international de l’artisanat du Mali (SIAMA) à Bamako,  le Salon International de l’Artisanat de Ouagadougou, la foire commerciale « Assihar » 2019 de Tamanrasset etc. Ces différentes participations ont engendré des bénéfices conséquents au profit de l’association.

Pour l’exercice 2019-2021, Tumast Inhadan Général prévoit l’ouverture d’une galerie d’art et d’un centre culturel à Bamako,  mais aussi la recherche des bourses et formations artisanales destinées aux jeunes et aux  femmes. Comme stipulé dans ses objectifs « ATIG »  compte organiser des rencontres inter et intra-communautaires dans le cadre de la cohésion sociale et du vivre ensemble.

La cérémonie agrémentée par des sonorités perçantes de ‘’Tehardant’’ a pris fin par une visite des œuvres d’art exposées dans les allés de l’hôtel.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut