Société › Justice

Justice – « Assassinat » du Dr Ongoiba Ibrahim: Les médecins dénoncent l’insécurité

Assassinat du Dr Ongoiba Ibrahim - Marche pacifique des médecins à Bamako - le 25 juillet 2019 - JDM TV

Le syndicat des médecins du Mali, bureau de la Commune I a manifesté à travers une marche pacifique le 25 juillet 2019. Cette marche organisée à la mémoire du Dr Ongoiba Ibrahim,  Trouvé mort à son domicile le 26 juin 2019 a pour objectif  d’attirer davantage l’attention des autorités  sur « l’assassinat » de leur confrère. Selon le Secrétaire général du Syndicat des médecins de la Commune I, docteur Diarra Borama, cette marche en mémoire de notre frère et ami a pour objectif principal d’attirer l’attention des autorités sur l’insécurité grandissante dans la commune.

Même si « l’enquête se poursuit pour élucider cette affaire, jusqu’à ce jour, nous n’avons pas trop d’informations  » pour comprendre ce qui s’est passé précise le Secrétaire général. C’est  donc une marche pour dire aux autorités qu’il y a un consortium derrière qui attend toujours que lumière soit faite sur ce meurtre, avant d’ajouter que « ce n’est pas le seul, mais qu’aujourd’hui il est temps que les autorités prennent conscience de ce qui se passe dans nos communes car le citoyen lambda ne peut être laissé pour contre car l’autorité a le devoir de sécuriser nos familles, l’autorité a le devoir de nous sécuriser dans nos lieux de travail « .

 

Les médecins à travers cette marche ont exprimé leurs crainte et peur car ils sont appelés à sortir à toute heure de la nuit comme de la journée pour des cas d’urgence afin de sauver des vies. Si rien n’est fait pour garantir la sécurité de ce corps, il serait difficile explique le Dr Diarra pour les médecins de continuer à bien faire leur travail sans peur d’y laisser leur vie à cause de l’insécurité.

La marche a commencé au rond point Oumou Sangaré pour le tribunal de première instance de la Commune I avec le dépôt d’une lettre auprès du procureur.

Âgé d’environ 50 ans, le Dr Ongoiba Ibrahim, spécialisé en gynéco-obstétrique était aussi professeur dans des écoles de santé.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut