International › APA

Des anciens de l’école de statistiques et d’économie appliquée d’Abidjan célébrés

Pas d'image

La promotion des diplômés Ingénieurs statisticiens économistes (ISE) année 1999 de l’Ecole nationale supérieure de statistique et d’économie appliquée (ENSEA) d’Abidjan, a célébré jeudi ses 20 ans.Parmi ces « alumni » figure l’actuel secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre ivoirien chargé du Budget et du portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo.   

Pour célébrer cet anniversaire, les alumni de la promotion 1999 des ISE ont organisé une manifestation à l’ENSEA, sous le parrainage de M. Moussa Sanogo et sous la présidence de Mme Nialé Kaba, ministre ivoirienne du Plan et du Développement. 

La cérémonie marquant les 20 ans de la promotion ISE 1999 a été couplée avec la fin des manifestations de la sortie de la 30è promotion des Ingénieurs Statisticiens Economistes (ISE). Tous les élèves de cette 30è promotion, au nombre de 46 dont 25% de jeunes filles, ont été par ailleurs déclarés diplômés.  

La promotion d’ingénieurs statisticiens économistes de 1999 est composée de 32 personnes, dont 30 hommes et deux femmes, venant de 10 pays africains. Elle comprend 12 Ivoiriens dont l’actuel Secrétaire d’Etat en charge du budget et du portefeuille de l’Etat de Côte d’Ivoire.

Le diplôme ISE (Ingénieur statisticien économiste), l’une des formations de haut niveau à l’ENSEA, est délivré après une formation exigeante de trois ans, après une licence en mathématique ou en économie ou deux années de classes préparatoires.

Dr Hugues Kouadio, directeur de l’ENSEA, s’est félicité du rayonnement international de l’école qui a permis d’intégrer plusieurs alumni dans les administrations publiques, parapubliques et privées en Afrique.

« Nous sommes aujourd’hui à la 30è promotion. Près de 1000 étudiants ont eu le mérite d’être diplômés dans cette filière, à l’instar des autres promotions, la 30è est riche de par sa diversité : 10 nationalités y sont représentées, les Ivoiriens n’en constituant que la moitié », a ajouté M. Hugues Kouadio.

 « Cette année, ils ont choisi trois voies de spécialisation : Statistiques et Big Data, Actuariat et Finances. Et pour les accompagner dans leur insertion professionnelle, cette promotion peut compter sur l’appui de la 10è promotion », a -t-il poursuivi.

Depuis quelques années, la direction de l’ENSEA a souhaité réaménager le système de parrainage des promotions. Selon M. Kouadio il ne s’agit plus de faire reposer sur un seul individu la responsabilité de guider les jeunes mais d’en faire une action collective afin de diversifier les expériences partagées et de multiplier les opportunités.

Il a félicité les membres de la 10è promotion pour avoir accepté de parrainer la 30è. Cette 10è promotion, sortie en 1999, il y a 20 ans, comportait un Algérien, un Burkinabé, un Centrafricain, un Congolais, un Guinéen, trois Camerounais, trois Nigériens, quatre Sénégalais, cinq Malgaches et 12 Ivoiriens.

Cette célébration a été marquée par trois événements, notamment une conférence-débat sur le rôle du statisticien économiste, la remise d’un don d’une valeur de 1,5 million FCFA, destiné à la bibliothèque de l’école et composé de livres et de matériels informatiques, puis la pose de la première pierre d’un nouvel amphithéâtre de l’établissement.

Ingénieurs de conception, les ISE suivent des cours théoriques qui les aident à s’adapter à l’évolution des méthodes statistiques et économétriques. Ils sont à même de réaliser des études quantitatives dans des domaines variés tels que la démographie, l’économie, la finance ou la gestion.

La filière des Ingénieurs Statisticiens Économistes (ISE) est ouverte à l’ENSEA depuis 1987. Elle a pour mission de doter les élèves de compétences de haut niveau dans les domaines de la conception d’études, de la collecte, de l’analyse et de l’interprétation des données socioéconomiques.

Les ISE sont en outre capables de participer à la définition des besoins de la connaissance économique et sociale, d’analyser les structures complexes, et de contribuer aux orientations fondamentales des politiques de développement.

En 2008, l’ENSEA adopte la réforme LMD (Licence Master Doctorat). Les maquettes pédagogiques sont revues en ce sens. Cette même année, elle a ouvert un restaurant universitaire. Un an avant, un accord de double diplôme avait été conclu avec l’ISFA de Lyon.

En outre, en 2018, des accords de double-diplômes ont été signés avec l’ENSAI  de Rennes, l’ENSAE de Paris. L’ouverture cette année de la formation doctorale, adossée à l’Ecole Doctorale Polytechnique, complète l’offre de formation de l’ENSEA et devrait contribuer à renforcer la recherche et accroître significativement le nombre de publications scientifiques.

Depuis sa création en 1961, l’ENSEA, établissement d’enseignement supérieur et de recherche, a formé plus de 4000 statisticiens pour les pays Africains. La qualité de sa formation lui a valu plusieurs distinctions honorifiques dont le label de Centre d’Excellence Régional de l’Union économique et monétaire (UEMOA) en 2005.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut