› Culture

Dj Arafat : Un héritage lourd à porter

DJ Arafat, N°1 du Coupé décalé, a rangé définitivement son micro le lundi 12 août à Abidjan, laissant ses fans et sa famille artistique dans le désarroi. Entre deuil, récriminations et accusations, l’avenir du Coupé décalé est en jeu.

L’onde de choc provoquée par la disparition tragique et prématurée de la star Ange Didier Houon dit DJ Arafat, le lundi 12 août, continue de susciter l’émoi. Une icône s’en est allée à 33 ans, laissant derrière elle un Coupé décalé qui règne en Côte d’Ivoire depuis bientôt 13 ans et s’est imposé sur le continent africain et même au-delà. Après la mort du précurseur Douk Saga, en 2006, Arafat, avec force et abnégation, avait réussi à s’imposer comme le nouveau maître. Habitué des buzz, il avait surtout réussi à imposer son rythme et obliger ses fans et adversaires à puiser au fond d’eux-mêmes pour rivaliser avec lui. Sa mort enterrera-t-elle le mouvement ou permettra-t-elle l’éclosion de nouveaux talents ?

Challengers Qui pour reprendre le flambeau ? Ses concurrents de sa génération Serge Beynaud et Debordo Leekunfa ou ceux de la nouvelle, Safarel Obiang et Ariel Sheney, qu’il avait pris sous son aile ? Ils contribueront tous à maintenir la flamme d’un style qui se nourrit de clashes et de défis mais allie aussi travail et plaisir. Mais Arafat, au-delà de toutes ses frasques, en restera incontestablement le maître. La peine est dans les cœurs et les regards sont tournés vers l’avenir. Pour certains observateurs, l’héritage du chanteur pourrait s’avérer trop lourd à porter, mais si certains prédisent déjà la fin du Coupé décale d’autres gardent l’espoir de voir une nouvelle étoile briller. Un artiste pétri de talent qui saura maintenir la flamme de cette musique urbaine ivoirienne. « Arafat restera à jamais dans l’histoire de la musique ivoirienne. Ses œuvres demeureront dans les esprits. Certains de ses adversaires pourront s’emparer de son trône, mais ils ne pourront pas adopter son style », confie un acteur du showbiz. Pour d’autres acteurs du Coupé décalé, la question n’est pas de savoir qui va le remplacer, mais plutôt qui va assurer la relève. « Il y a une nouvelle génération, c’est à elle de le faire », commente Jeff le Béninois, acteur du showbiz et promoteur de spectacles. « Pour moi, il n’y a aucun artiste qui pourra le remplacer. Celui qui arrivera à se démarquer sera celui qui conduira le Coupé décalé à bon port ». Et, pour la survie de ce genre musical, les héritiers devront être très productifs, prévient-il.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut