International › APA

Le Cameroun expose son potentiel minier

Plus de 300 anomalies géologiques, récemment relevées, seront présentées aux potentiels exploitants lors de la 3ème édition de la Conférence internationale des mines et exhibition du Cameroun (Cimec) qui s’ouvre lundi prochain dans la capitale, Yaoundé.Pour le ministère en charge des Mines, ce sera l’occasion de montrer au monde le cadastre minier informatisé du pays établi avec l’appui de la Banque mondiale, mais aussi les nouvelles découvertes qui viennent s’ajouter à un potentiel sans doute le plus important de la sous-région.

Grâce en effet à des levés aéro-magnétiques et gravimétiques suivis d’études géochimiques et géologiques sur plus de 18.000 échantillons prélevés, des anomalies significatives de divers minéraux tels que l’or, les métaux de base, les éléments de terres rares, le rutile, l’uranium et bien d’autres, ont été identifiées dans 5 régions du pays. Selon le gouvernement, avant septembre 2019, le nombre de nouvelles occurrences «dépassera largement les 500 dans lesdites régions, en attendant les résultats définitifs de 5 autres régions.

La Cimec sera également l’occasion de dérouler le Code minier révisé, présenté par les autorités comme «favorable aux investisseurs, ainsi que d’autres incitations sectorielles offertes par le gouvernement camerounais aux sociétés minières».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut