› Culture

Biennale de Luanda: Ibrahim Boubacar Keita à la cérémonie d’ouverture

Le président de la République du Mali à la Cérémonie d’ouverture de la première édition de la Biennale de Luanda en Angola.

C’est sous une pluie d’ovations que le Champion de l’Afrique pour la Culture, les Arts et le Patrimoine,  Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République du Mali a fait son entrée au Centre de convention Talatoma de Luanda.

Placée sous la Présidence de son Excellence monsieur Joao Manuel Gonçalves, la Biennale de Luanda à démarré ce matin (18/09/19) autour de la culture de la paix. La cérémonie d’ouverture à mobilisé; des hommes de culture, des artistes, des historiens, des cinéastes, des photographes, des réalisateurs venus de partout, célébrer l’Afrique, s’enrichir de la diversité culturelle à l’effet de converger vers la culture de la paix, au-delà, la non violence.

Au nom de l’Afrique, c’est à l’unisson que l’hymne de l’Union Africaine à été entonné après celle de l’Angola .
La cérémonie a été marqué par cinq interventions notamment celle d’Audrey Azoulay Directrice de l’UNESCO, du président de la commission de l’Union Africaine, Moussa Faki, le Président de la Namibie, M. Hage G Geingob, le président Ibrahim Boubacar KEITA Coordinateur de l’Union Africaine pour la Culture, les Arts et le Patrimoine, et  celle de Joao Manuel Gonçalves, président de l’Angola.


En sa qualité de Champion de la Culture, Ibrahim Boubacar KEITA a exprimé sa gratitude à l’endroit de ses pairs, en particulier le Président Joao Manuel Gonçalves. Il a terminé son allocution en exprimant le vœu que  » la Biennale de Luanda soit le lieu de l’affirmation que le destin de l’Afrique est entre nos mains et qu’à cette occasion nous réaffirmons notre détermination à faire de nos ressources naturelles, culturelles et humaines les piliers de notre édification de l’Afrique que nous voulons, telle que nous l’avons écrite dans l’Agenda 2063 de l’Union Africaine. »

En marge de la cérémonie, la présidence indique qu’un panel a réuni les différents intervenants autour de la Culture, des mécanismes et approches pratiques conduisant à la reconstruction de la paix. Pour le président Ibrahim Boubacar KEITA, l’Éducation est la clé de tout.

La remise symbolique d’une gerbe fleur, « fleurs de la paix « , aux officiels à mis fin au programme.

Source: Présidence

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut