International › APA

Sécurité et éducation au menu de la presse sénégalaise

Les journaux sénégalais, reçus vendredi à APA, traitent principalement des mesures sécuritaires consécutives au chavirement d’une pirogue au retour d’une excursion aux Iles de la Madeleine, du renforcement des capacités d’intervention de la Brigade Nationale des Sapeurs-pompiers (BNSP) et de l’affaire du voile à l’Institution Sainte Jeanne D’Arc.Le Quotidien rapporte qu’ « après le drame survenu aux Iles de la Madeleine et qui a coûté la vie à 4 personnes, le ministre de l’Environnement et du Développement durable a pris la décision de fermer le site aux visiteurs (jusqu’à nouvel ordre) ». En effet, poursuit ce journal, Abdou Karim Sall a fait savoir que cette mesure est prise pour revoir les conditions de transport, d’arrivée, d’accostage et aussi le matériel utilisé ».

Dans les colonnes de L’AS, M. Sall a affirmé qu’ « il n’a jamais été question de surcharge dans la pirogue. Je réfute l’argument avancé, car la pirogue a une capacité de quarante personnes. Ce n’est pas exact de dire qu’elle ne pouvait contenir que vingt personnes ».

En tout cas, le président de la République Macky Sall, cité par Vox Populi, « a plaidé pour plus de sanctions par rapport à ces attitudes de défiance vis-à-vis des mesures de sécurité minimales, vis-à-vis du règlement afin que des accidents bêtes ne nous arrivent pas tous les jours ».

De son côté, Le Soleil informe que « le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye a reçu, hier jeudi, des mains du président de la République Macky Sall, les clés d’un premier lot de véhicules et de matériels destiné au renforcement des équipements de la Brigade Nationale des Sapeurs-pompiers (BNSP) ».

Le gouvernement a dépensé 26 milliards F CFA dans le programme spécial d’équipement des Sapeurs-pompiers. Cela fait dire à Abdoulaye Ndiaye, le responsable de la Communication et de l’Information de la BNSP que « jamais dans l’histoire, les Sapeurs-pompiers du Sénégal n’ont reçu des équipements d’une si importante valeur ».

La Tribune, sous le titre « Macky Sall au secours des Sapeurs-pompiers », rapporte les propos du chef de l’Etat pour qui, « la protection civile et la sécurisation des personnes et (de) leurs biens restent (son) action prioritaire ».

Dans l’affaire du voile à l’Institution Sainte Jeanne D’Arc, Le Quotidien fait savoir que « l’accord que Mamadou Talla (ministre de l’Education nationale) a signé avec (cette école de l’enseignement privé catholique), entérine l’application du Règlement intérieur interdisant le port du voile. Finalement, les 22 filles restent sursitaires pendant 9 mois au bout desquels, (ce texte) sera appliqué ». En d’autres termes, dès la prochaine rentrée scolaire.

Pour sa part, Sud Quotidien précise qu’ « un voile, bleu marine, tout simple, avec l’inscription ISJA (signifiant) Institution Sainte Jeanne D’Arc, fait désormais office de voile, conformément à l’accord trouvé entre le ministère de tutelle et l’établissement ».

Enfin, L’Observateur soutient que c’est « une journée décisive pour la libération d’Adama Gaye ». A en croire ce journal, c’est ce vendredi que « le Doyen des juges va saisir le Parquet suite à la quatrième demande de liberté provisoire déposée par les avocats du journaliste ».

Formé au Centre d’Etudes des Sciences et Techniques de l’Information (Cesti) de Dakar, Adama Gaye est poursuivi pour « offense au Chef de l’Etat » et « atteinte à la sûreté de l’Etat » en raison de ses publications sur les réseaux sociaux (surtout Facebook).

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut