International › APA

Rabat accompagne Dakar dans la réhabilitation des espaces publics et la valorisation du patrimoine architectural

Une rencontre a été organisée, lundi à Rabat, pour activer la mise en œuvre d’une convention de partenariat entre Rabat et Dakar, conclue dans le cadre de la 8ème édition Sommet Africités en novembre 2018 à Marrakech.Cette réunion s’inscrit dans le cadre d’une visite de travail qui se poursuit jusqu’à 3 octobre, effectuée par une délégation de la capitale sénégalaise conduite par la maire de la ville, Soham El Wardini, visant à accompagner Dakar dans la mise en place d’un projet pour la réhabilitation des espaces publics et la valorisation du patrimoine architectural.

La visite intervient conformément aux conventions signées à l’occasion d’un atelier sur « planification urbaine et développement territorial : enjeux et opportunités pour les villes en Afrique » initié par la Fédération des agences urbaines du Maroc et couronné par la conclusion de la convention de partenariat entre les deux capitales.

Pour le ministre marocain de l’Aménagement du Territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville, Abdelahad Fassi Fihri, cette rencontre offre une opportunité pour resserrer et valoriser les liens bilatéraux à travers la diplomatie des villes.

 « Aujourd’hui, nous sommes tous conscients qu’il s’agit de construire une vision commune sur les processus d’aménagement du territoire, pour un renouveau de la planification urbaine en Afrique, tel que recommandé par Africités », a-t-il indiqué, mettant en avant l’importance de travailler ensemble pour des villes africaines productives, inclusives, résilientes et durables.

Il a, ensuite souligné que la planification urbaine implique une mutualisation des efforts et interpelle sur une réflexion commune des pouvoirs publics. « Il est en effet à rappeler que les villes africaines et leurs périphéries comptent environ la moitié de la population de nos pays, engendrant des dysfonctionnements porteurs de risques économiques, sociaux et environnementaux », a fait observer le ministre.

De son côté, le maire de Rabat Mohamed Sadiki a souligné que la coopération entre les capitales marocaine et sénégalaise traduit l’engagement du Royaume en faveur des relations d’échange et de partenariat et pour un pacte des villes et territoires par le biais d’une « politique audacieuse de coopération bilatérale et multilatérale intégrant les divers secteurs et acteurs dans l’objectif d’insuffler une nouvelle dynamique de développement durable et équitable ».

« Dakar et Rabat disposent d’atouts qui doivent constituer le socle d’une complémentarité en termes de moyens et de fonctionnement », a-t-il fait savoir, notant que cette rencontre ambitionne de lancer la mise en œuvre du plan d’action dressé à Dakar lors la dernière rencontre qui a permis d’identifier les axes de travail et d’initier une plateforme de concertation afin de dégager une feuille de route opérationnelle avec un plan d’action étalé sur trois ans.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut