Santé › Actualités Santé

Sénégal: la dépigmentation, un fléau à risque

Les chiffres et les ravages des dépigmentations révélés par Aiida. Dr Fatimata Ly présidente de l’association internationale d’information sur la dépigmentation artificielle (Aiida) a révélé que le taux de « khessal » (dépigmentation) chez les femmes se situe entre 62 et 72%. Les conséquences sont énormes selon la spécialiste avec la récurrence des maladies comme le diabète, l’hypertension et les cancers chez les femmes. Le mal atteint les enfants avec des bébés dont les poids à la naissance sont de plus en plus petits, rapporte le média sénégalais Sud quotidien.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut