Sport › Football

CAN U-23 : Objectif les Jeux Olympiques 2020

Football - Championnat - D1 - 2019 - Mali

Le 8 novembre prochain, le Mali fera son entrée en lice dans la CAN U-23 face au pays hôte, l’Égypte. Dans le groupe A de cette compétition, avec le Ghana, le Cameroun et les Pharaons, les Aigles Espoirs devront terminer à l’une des deux premières places pour accéder aux demi-finales, qualificatives pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

Les équipes qui termineront sur le podium représenteront l’Afrique. Glaner au moins l’une de ces places est «un objectif global » pour Fagneri Diarra, l’entraineur des U-23. « Toutes les équipes en phase finale se valent » précise-t-il. L’équipe malienne, au Qatar depuis lundi, doit y rencontrer deux sélections locales.

Préparation tronquée

Au départ, elle était prévue en deux phases. Une première à Bamako, avec quatre matchs au programme, et la seconde à l’extérieur. Mais l’étape bamakoise a finalement été annulée. En cause, l’absence de certains joueurs, jouant pour la plupart à l’étranger et qui n’ont pu se rendre disponibles. En outre, d’autres ne rejoindront la sélection que le 4 novembre, veille du départ de l’équipe vers Le Caire, où se déroulera la compétition. 21 joueurs ont été présélectionnés pour ce stage qatari, dont 4 locaux.

Difficiles négociations

Cette compétition n’étant pas programmée pendant les fenêtres FIFA, rien n’oblige les clubs à libérer leurs joueurs. Le Mali en a un peu fait les frais, mais d’autres équipes aussi. Fagneri Diarra devra se passer de Sekou Koita et de Mohamed Camara, Salzbourg ayant opposé une fin de non-recevoir à la demande malienne pour ses deux joueurs. Amadou Haidara, le milieu de terrain international, qui a disputé le match aller de la rencontre qualificative face au Maroc, n’a pas non plus reçu le quitus de son club (Leipzig). Certains supporteurs ambitieux espéraient voir Boubacar « Kiki » Kouyaté, Mamadou Fofana ou encore Moussa Djenepo, tous internationaux. Le calendrier ne le permet pas, la sélection senior disputant son premier match de la qualification pour la CAN 2021 en même temps que la dernière rencontre de poule des Espoirs (14 novembre). Mais, en dépit de ces absences, l’équipe a fière allure, avec l’excellent gardien Youssouf Koita, le virevoltant Aly Mallé et le très pesant Ibrahima Koné, pour ne citer qu’eux. Dans l’ensemble, Diarra peut compter sur une grande partie de l’effectif qui l’a aidé à se qualifier et conserve son ossature.

Boubacar Sidiki Haidara

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut