Sport › Football

Binationaux: Kassoum Coulibaly répond aux 3 questions de la rédaction

Kassoum Coulibaly, 1er Vice-président de la FEMAFOOT répond aux trois questions de la rédaction sur les binationaux.

Où en est-on de la politique de la fédération à l’endroit des binationaux ?

Quand nous sommes venus, après les élections, nous avons voulu savoir comment faire pour élargir la base de sélection de l’équipe A et de l’équipe nationale B. Nous avons tendu la main aux binationaux. Cela a toujours été notre politique, mais nous avons voulu aller plus loin. Nous avons reçu une liste de la part des anciens footballeurs et de leurs camarades, qui ont voulu nous aider en faisant la démarche auprès des binationaux. C’est pour cela qu’ils ont dressé une liste de joueurs évoluant en Europe. C’est à partir de là que nous avons commencé nos démarches.

Les anciens joueurs les avaient-ils déjà démarchés ?

Les anciens, Eric Sékou Chelle, Kanté Cedric, Kanouté, Fousseyni Diawara, ont pris contact avec eux. Ceux qui ont joué avec nous ont nivelé le terrain. Nous ne naviguons donc pas à vue, nous avons une base sur laquelle opérer.

Êtes-vous optimiste ?

Les choses ont évolué. Nous avons beaucoup d’espoir. Chez nous, la situation du pays est très difficile. Mais elle s’améliore un peu. Nos expatriés et les étrangers doivent avoir l’esprit tranquille pour venir jouer au Mali. Nos anciens joueurs nous ont assuré que nous pouvions faire quelque chose. Tout ce qui se disait avant leur venue au Mali étant faux, ils veulent donc convaincre d’autres de faire comme eux.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut