› Économie

Mines – Opérateurs nationaux : À la recherche de fonds

Plus de 30 ans après le début de l’exploitation industrielle de l’or au Mali, la place des opérateurs nationaux est marginale. Toutes les exploitations industrielles appartiennent à des sociétés étrangères, à l’exception de la mine de Yatela, dont la majorité des actions vient d’être acquise par l’État. Le manque de moyens et surtout l’absence d’une politique tournée vers l’exploitation par les nationaux restent les freins à la présence d’opérateurs maliens.

La principale  difficulté des opérateurs nationaux, c’est d’abord l’accès à la richesse que constituent les mines. Rares sont ceux qui peuvent se permettre de payer un titre, dont l’attribution est passée de 500 000 FCFA à 10 000 000 FCFA, sur lequel il ne peut travailler, confie un acteur.

La deuxième difficulté est le problème de disponibilité de fonds pour travailler sur leur titre. En outre, le code, qui stipule que les propriétaires de permis doivent produire des rapports trimestriels et annuels, sanctionne d’une amende de 250 000 FCFA par an ceux qui ne s’acquittent pas de cette obligation. « Or, si vous ne travaillez pas, vous ne pouvez pas fournir de rapports », explique M. Hamidou Touré, géologue à Mali Mining House (MMH).

Les permis étant valables 3 ans, les propriétaires doivent également les renouveler pour la somme de 5 000 000CFA, après les 3 premières années d’attribution. Un autre renouvellement est effectué au bout de 7 ans. Et lorsque le propriétaire ne présente pas une étude de faisabilité, il est dépossédé de son permis. Un véritable casse-tête pour les opérateurs nationaux. Même si les mines ont leurs contraintes, il faut une politique pour ne pas laisser de côté les nationaux, suggèrent les opérateurs locaux. En l’absence de banques d’investissement et de fonds, les opérateurs maliens doivent donc faire appel à des partenaires étrangers pour entamer les travaux.

Fatoumata Maguiraga

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut