› Économie

Africa Forum Investment : Financer le développement

L’année 2019 sera décisive dans le paysage de l’investissement en Afrique. C’est la conviction des responsables de la Banque Africaine de développement à la veille du Forum sur l’investissement en Afrique qui se tient du 11 au 13 novembre 2019 à Gauteng, en Afrique du sud.

Cette deuxième édition s’annonce plus ambitieuse et plus audacieuse, selon les acteurs. Alors que la première avait enregistré quelques initiatives phares, dont un projet de pétrochimie en Égypte de plusieurs milliards de dollars et celui de la ville innovante de Kigali, les manifestations d’intérêt pour cette année sont déjà importantes. 151 projets émanant de 34 pays africains, pour une valeur de 112,4 milliards de dollars, suscitent l’intérêt des investisseurs.

La plateforme initiée par la BAD se réjouit des résultats atteints lors de l’édition 2018, qui a rassemblé 2 000 participants de 83 pays, dont 277 délégués d’institutions de financement actives en Afrique. Environ 49 transactions d’une valeur de près de 40 milliards de dollars avaient pu être présentées à un large public d’investisseurs.

Projets de transformation

Parmi les projets qui devraient bénéficier d’un appui essentiel à travers ce forum, « Désert to power », qui vise à fournir 10 000 MW d’électricité solaire à 250 millions de personnes à travers le Sahel. Le projet hydroélectrique d’Inga en RDC et d’autres grands projets d’infrastructures transfrontalières routières et ferroviaires à impact socioéconomique important sont également attendus. Le forum sera aussi un moment important pour la Zone de libre-échange continentale et le Marché unique  du transport aérien, auxquels la majorité des pays africains ont adhéré. Les possibilités de financement pourraient booster le commerce continental et contribuer à la « ré-industrialisation de l’Afrique et à la promotion de l’intégration économique régionale transfrontalière », selon Bajabulile Swazi Tshabalala, Vice-président et chef des finances à la Banque africaine de développement.

Elle élargit les possibilités de développement, mais la plateforme de financement fournit aussi des informations utiles sur les ressources supplémentaires pour mieux ficeler les projets essentiels au développement du continent par une meilleure préparation, diminuant les impacts négatifs et augmentant la capacité de « bancarisation ». En plus d’être une plateforme interactive entre investisseurs et porteurs de projets, la plateforme est aussi devenue un espace d’innovation pour les produits de financement destinés à réduire les risques et à rendre plus attractifs les investissements.

Fatoumata Maguiraga

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut