International › APA

Le manque d’enseignants dans les écoles publiques fait la Une des quotidiens béninois

Les quotidiens béninois parvenus mardi à APA traitent essentiellement du manque d’enseignants dans les établissements publics du pays.« Face au déficit d’enseignants dans le public, le gouvernement fait recours au privé » affiche le quotidien Les 4 Vérités. Le journal explique que pour faire fonctionner certains établissements publics d’enseignement primaire et secondaire général, il a été décidé de confier la sélection, la mise à disposition et la gestion du personnel enseignant au secteur privé.

Fraternité trouve qu’avec l’intervention du privé dans le système éducatif, « Le remède contre le manque d’enseignants est enfin trouvé ». D’après le quotidien, la mesure consiste en la sélection de cabinets ou structures de placement en vue de la mise à disposition de personnel qualifié, ceci au terme d’un appel à candidature.

Le Matinal, sur la même lancée, écrit : « Gestion des enseignants du primaire et du secondaire général non Ape, le gouvernement envisage la solution privée ». À en croire ce quotidien, ces agences de placement auront pour principales missions de mettre à disposition le personnel suivant les critères définis par l’Etat, de garantir à l’Etat la disponibilité des agents, d’assurer l’amélioration de l’efficacité interne du système de l’Etat et de mettre en place un système d’évaluation périodique.

Pour le Béninois Libéré, « Talon opte pour les conditions de l’excellence pour un enseignement plus compétitif ». Ce quotidien publie dans ses colonnes tous les critères à remplir pour être éligibles.

Par ailleurs, le journal 5 Minutes le gratuit béninois fait savoir que « Les enseignants contractuels suspendus suite au boycott de l’évaluation diagnostique sont rappelés ». Le journal mentionne que c’est par le décret 2669/DAF/MEMP du 27 Novembre 2019 que le Ministère des enseignements maternel et primaire a régularisé la situation administrative et financière desdits agents.

Pour reprendre service, il leur est demandé de produire un certificat de reprise de service, le dernier acte d’avancement et une attestation de présence au poste, au plus tard le lundi 09 décembre 2019.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut