International › APA

Focus des quotidiens sénégalais sur la grogne née de l’augmentation du prix de l’électricité

Les quotidiens sénégalais parvenus jeudi à APA continuent de traiter de la grogne née de l’augmentation du prix de l’électricité et des conséquences qu’elle pourrait avoir sur le plan social et économique.« Noo lank (on refuse) densifie le front », titre le quotidien L’AS qui souligne que ce collectif d’organisations de la Société civile veut « impliquer davantage les syndicats dans le combat contre la hausse du prix de l’électricité. C’est ainsi qu’une série de rencontres a été entamée avec les responsables des travailleurs ».

Ces derniers seraient, selon Le Quotidien, « sous haute tension » car craignant un « anéantissement » des avancées notées avec l’augmentation des salaires dans le privée à cause des « effets néfastes liés au prix de l’électricité, de certaines denrées et autres matériaux ».

En prélude au rassemblement prévu demain à la Place de l’indépendance par « Noo lank », Vox Populi informe que ce dernier « (a tiré) à boulets rouge sur le préfet de Dakar ». Ce dernier a en effet indiqué n’avoir pas reçu la déclaration préalable pour le sit-in du Collectif, ce que réfutent les organisations de ce rassemblement arguant avoir usé, « (…), dans les mêmes formes que pour la manifestation du vendredi 13, qui avait été autorisée, de la même procédure de déclaration, menée par les mêmes responsables, pour faire cette déclaration d’information de manifestation ».

Les quotidiens sénégalais se sont par ailleurs intéressés aux directives du président de la République lors du Conseil des ministres. A ce propos, Le Soleil informe que le chef de l’Etat a demandé à ses collaborateurs d’« Accorder la priorité aux dépenses productives ».

Le même journal ajoute que le président Macky Sall a par ailleurs souligné l’« Urgence d’élargir l’assiette fiscale et de réviser le cadre des exonérations ». Le ministre des Finances et du Budget (a également été) invité à accélérer l’apurement de la dette intérieure (et à) instaurer des mesures appropriées pour la stabilité sociale dans le secteur sanitaire ».

Sous le titre « Macky indique la voie à ses ministres », Sud Quotidien informe que le chef de l’Etat a « enjoint à ses ministres de se mettre au travail, tout en maitrisant les dépenses de fonctionnement de l’Etat ».

Sur un tout autre sujet, ce même journal revient sur le projet de loi portant criminalisation du viol et titre : « Les juristes sénégalaises crient au scandale ».

« Les juristes sénégalaises ne sont pas contentes des réformes prévues par le projet de loi criminalisant le viol, adopté en Conseil des ministres au mois de novembre dernier. En conférence de presse hier, mercredi 18 décembre, elles ont estimé que les sanctions prévues par la nouvelle loi ne sont pas trop différentes de celles qui existaient auparavant. Ce qu’elles jugent scandaleux », écrivent nos confrères.

Vox populi revient par ailleurs sur la polémique sur les semences et donne la parole au ministre de l’Agriculture qui déclare ceci : « En 2020, il n’y aura plus de quota gros producteurs. On aura un système uniforme où tout le monde devrait aller chercher ses intrants au niveau des commissions ».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut