International › APA

La gouvernance au menu de la presse béninoise

Les journaux béninois de ce mardi traitent essentiellement du projet de réhabilitation de la capitale Porto-Novo initié par le Chef de l’Etat, Patrice Tallon, et des conséquences de la prochaine entrée en vigueur de l’ECO dans l’espace Uemoa (Union économique et monétaire ouest africaine).La Tribune de la Capitale annonce qu’ « avec l’ouverture provisoire de la voie Porto-Novo/ Missérété, le rêve des populations de l’Ouémé et du Plateau se matérialise ». Le gouvernement et Ofmas International ont lancé, le 25 juillet 2017, les travaux de construction de la route Porto Novo-Pobè-Obèlè.

Dans le cadre de ces travaux, une route double voie avec éclairage public sera construite sur l’axe Porto-Novo-Akpro-Missérété, longue de 12,6 kilomètres.

Pour Fraternité, « Talon soulage Porto-Novo de ses peines » en effectuant le « bitumage du tronçon Beaurivage, Nadjo et la passerelle Ouando ». A en croire le journal de Mènontin, la capitale du Bénin retrouve ses humeurs car les usagers ont démarré la semaine de travail avec plus de facilité.

Interviewés par ce quotidien, certains citoyens « poussent un ouf de soulagement puisqu’ils peuvent désormais circuler avec une facilité déconcertante sur l’une des plus belles avenues de Porto-Novo ».

La Presse du Jour se fait l’écho de la joie des Porto-Noviens, née de ce « premier joyau ». Et ce journal d’ajouter que la capitale a commencé « à sortir de son état de ville morte ». Cela fait dire au journal Les 4 Vérités que le président de la République « Talon donne un nouveau visage à Porto-Novo ».

La Presse du Jour rapporte aussi que « les populations, très reconnaissantes envers le gouvernement, sont sorties massivement, hier lundi, avec pancartes et banderoles en mains pour louer les mérites du pouvoir de la rupture ». D’où ce titre du journal Le Matinal : « Porto-Novo en liesse remercie Patrice Talon ».

Sur un tout autre plan, le débat sur l’ECO, la nouvelle monnaie de l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa), alimente la presse béninoise. Fraternité se félicite qu’à partir de sa mise en circulation prévue en 2020, « il ne sera plus question de (verser) 50% de nos réserves au Trésor français ».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut