International › APA

La presse sénégalaise à fond sur le dialogue national

Les journaux sénégalais, parvenus vendredi à APA, traitent essentiellement de l’installation officielle, au palais de la République, de Famara Ibrahima Sagna dans ses fonctions de président du Comité de pilotage du dialogue national et du Prix Eusebio 2019 attribué à Sadio Mané.Sud Quotidien informe que le président de la République « Macky Sall active son équipe ». Cité par Le Soleil, Famara Ibrahima Sagna soutient : « Le dialogue, dont nous parlons, n’est pas une querelle au cours de laquelle, des personnes cherchent et dévoilent des contradictions qui séparent. Ce n’est pas l’énoncé de démonstrations et d’avis divergents par la volonté de concurrence et d’émulation crypto-personnelle ».

Toujours dans le quotidien national, Macky Sall qui procédait, jeudi après-midi, à l’installation du Comité de pilotage du dialogue national « souhaite que la démocratie nationale réalise un saut qualitatif avec ces concertations et espère que toutes les questions essentielles de la vie publique seront discutées ».

Au cours de cette cérémonie solennelle, le président de la République dont les propos sont relayés par ce journal, a invité tous les acteurs du dialogue à discuter « en toute liberté et en toute responsabilité ». Dans L’AS, le chef de l’Etat « fixe les termes du dialogue » en soulignant que « le diisso (concertation en wolof), voilà l’esprit du dialogue national. C’est le sens et le fondement de ma démarche ». Concluant son propos, Macky Sall a promis aux membres du Comité de pilotage du dialogue national qu’il sera à leur « écoute pour la mise en œuvre de toutes les conclusions consensuelles ».

Sous le titre « L’art de la concertation dans le vide », EnQuête fait remarquer que « Macky Sall est certes le champion des dialogues. Mais il est aussi le recordman dans l’art de convoquer des concertations dont les conclusions dorment dans les tiroirs. Ainsi, après Amadou Makhtar Mbow et la CNRI (Commission Nationale de Réforme des Institutions), Doudou Ndoye et Moustapha Sourang (CNRF, Commission Nationale de Réforme Foncière), Isaac Yankhoba Ndiaye (modernisation de la Justice)… c’est au tour de Famara I. Sagna d’enfiler (le costume) du médiateur ».

De son côté, EnQuête narre « le show de Famara Ibrahima Sagna ». A en croire ce quotidien, qualifiant le discours du président du Comité de pilotage du dialogue national d’ « ego trip » (expression anglo-saxonne qui correspond à un acte ou une démarche qui améliore ou satisfait l’égo de quelqu’un), « tout semble convaincre que c’est l’homme qu’il faut à la place qu’il faut. La somme d’expériences qu’il a su accumuler durant ses 42 ans de loyaux et dévoués services constitue, pour lui, un atout certain » pour mener à bien la mission qu’on lui a confiée.

Interviewé par L’Observateur, Doudou Ndoye, le Secrétaire général adjoint du Parti Démocratique Sénégalais (PDS, opposition) chargé des conflits, affirme que sa formation politique « n’est pas concernée par le dialogue national. Le PDS n’a pas été invité, ni dans la forme ni dans le fond. Nous ne pouvons pas participer à une chose (à) laquelle, nous ne sommes pas (conviés) ».

Pendant ce temps, Le Quotidien se fait l’écho de l’audience que l’ancien président de la République Abdoulaye Wade (2000-2012) a accordée, hier jeudi, à Khalifa Ababacar Sall, l’ex-maire de Dakar. Le pape du Sopi (changement en wolof) n’a pas manqué de prodiguer quelques conseils à son hôte : « En politique, il faut savoir prendre ses responsabilités et les assumer, quitte à y perdre la vie au nom de l’intérêt du Sénégal. Il ne faut pas avoir peur, surtout lorsqu’on est en Afrique ».

Sur un tout autre sujet, Record rapporte que 2019 « est riche en trophées individuels et collectifs pour Sadio Mané (qui) remporte le Prix Eusebio (d’origine mozambicaine, il est une légende du football portugais) récompensant le meilleur joueur africain ou d’origine africaine de l’année ». L’attaquant de Liverpool (Premier League anglaise) succède ainsi à Ngolo Kanté, l’international français d’origine malienne, lauréat de la saison précédente.

Dans le classement du Prix Eusebio créé par le média Wanacorp.fr, le maître à jouer des Lions devance Youssef Belaïli (Espérance de Tunis, Algérie), Baghdad Bounedjah (Al Saad, Algérie), Mohamed Salah (Liverpool, Egypte) et Kylian Mbappé (Paris Saint-Germain, France).

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut