› Politique

Des manifestants exigent le départ des forces étrangères

Ils étaient  près d’un millier à répondre vendredi après-midi à l’appel de plateformes politiques et d’associations de la société civile pour dénoncer la présence militaire française.

Les manifestants ont exprimé leur ras-le-bol sur les banderoles où l’on pouvait lire « France dégage, IBK dessera ». Sur l’une d’elles, le président Macron était même représenté en Hitler.

« Nous sommes les défenseurs de cette nation, pays de Modibo Keita. Le président qui a honoré le peuple malien en chassant l’armée française du Mali le 29 janvier 1961. Nous ne sommes pas  des ingrats, nous resterons dignes aux idées de Modibo Keita » a assuré Diongo, secrétaire exécutif des jeunes patriotes de Bandiagara.

Le président du parti SADI Oumar Mariko a dans son intervention, demandé au peuple malien un « éveil de conscience » afin de prendre son destin en main.

« La guerre est un combat destructeur et meurtrier pour certaines personnes, mais elle enrichi d’autres ; ceux qui souhaitent toujours la présence des forces étrangères, il est probable qu’ils se nourrissent de cette guerre. Nous disons non à la France non à tous ceux qui  soutiennent la politique française au Mali »  déclare Oumar Mariko. Le grand meeting s’est terminé sans  incident.

Malgré  la  présence  des  forces  étrangères, le pays toujours est  en  proie  à de nombreuses  attaques  terroristes.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut