› Culture

Le festival culturel dogon ouvre ses portes à Bamako

C’est aux berges du fleuve Niger, à la traditionnelle place du cinquantenaire qu’a eu lieu ce lundi 27 janvier 2020 le lancement de la cinquième édition du Festival Dogon dit « Ogobagna ». Dans la capitale malienne Bamako, du ministre de la Culture en passant par le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, d’anciens ministres, des éminentes personnalités se sont succédé sur l’estrade des allocutions pour témoigner de leur appartenance, attachement, reconnaissance, affection et soutien indéfectible à cet événement culturel du Mali qui se tient chaque année depuis 2012.

Dans son allocution la ministre de la Culture est revenue sur la place et l’importance de la culture pour le développement du Mali. Elle a réitéré avec beaucoup d’émotion et une rhétorique bien placée que le brassage culturel est symbolique de l’acceptation de tout un chacun dans sa diversité et sa pluralité.

Dans ce sillage, la manifestation culturelle Dogon classée comme un événement majeur de l’agenda culturel national, est un exemple de rassemblement, un témoignage du vivre ensemble et une plateforme pour la transmission du savoir ancestral Dogon, riche en apprentissage à travers ses rites, sa médecine, sa sagesse et bien d’autres secrets encore non révélés au grand jour.

Cette journée d’ouverture du festival qui se tiendra du 27 janvier au 02 février 2020 à Bamako a aussi été marquée par une représentation symbolique d’une cérémonie mortuaire du peuple des collines. Cette tradition qui a rendu un vibrant hommage aux soldats tombés au champ d’honneur a été guidée par le protecteur des masques Sékou Dolo.

Dans la démarche, il était question de partager avec le public venu nombreux comme à chaque édition, les différentes étapes de deuil, de séparation avec le défunt et de l’accompagnement de l’âme dans la paix au « paradis » décrit le doyen Sékou Dolo. C’est donc avec un langage simple, accessible à tous, des mots bien articulés que l’explication, la signification de chaque geste de cette cérémonie mortuaire a été donnée.

L’invité d’honneur de cette édition est l’artiste Cheick Tidiane Seck. Le programme qui s’étend sur sept jours comprend les soirées culturelles, les expositions à découvrir au village du festival, les prestations de troupes d’artistes et la mise en valeur des nouveaux talents, des consultations médicales traditionnelles, des concerts live et bien d’autres traits culturels dogons à découvrir. Le thème de cette année porte sur les « Valeurs sociales, culturelles et économiques de la cotonnade au Pays Dogon ».

Idelette BISSUU

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut