Politique › Sécurité & Terrorisme

Sahel : Bientôt des renforts tchèques ?

En tête du convoi les FAMa débutent la patrouille conjointe dans GAO. Jeudi 26 janvier 2017, des soldats du GTD-B Conti de l'opération barkhane et des soldats maliens du camp FAMa de Gao ainsi que des soldats de la minusca ont mené conjointement en patrouillant dans Gao. Du 23 au 27 janvier 2017, l’ensemble des forces partenaires comprenant les forces de sécurité maliennes (FDSM), les forces armées maliennes (FAMa), la mission internationale des nations unies au Mali (MINUSMA) et la Force Barkhane, ont mené ensemble une vaste opération de sécurisation de la ville de Gao. Répondant au nom de Fildjo (Coup de filet en dialecte Bambara), cette opération avait pour objectif de mettre la main sur les réseaux terroristes et leurs sympathisants en liens avec l’attentat ayant visé le camp de cantonnement du bataillon du mécanisme opérationnel de coordination (MOC) le 18 janvier dernier.. Lancée le 1er août 2014, Barkhane est une opération conduite par les forces arméees françaises. Elle vise en priorité à favoriser l'appropriation par les partenaires du G5 Sahel de la lutte contre les groupes armés terroristes (GAT), sur l'ensemble de la Bande sahélo-saharienne BSS).La notion de partenariat constitue le fondement de l'opération Barkhane. Elle structure les relations entretenues par Barkhane avec les autres forces engagées dans le processus de stabilisation du Mali : la MINUSMA, l'EUTM Mali et les Forces armées maliennes (FAMa). 4000 militaires français participent à l'opération Barkhane, depuis janvier 2013, 18 d'entre eux ont perdu la vie.

Le Conseil des ministres de la République Tchèque a approuvé le 27 janvier 2020 un texte augmentant le nombre de militaires tchèques au Sahel. Si cette initiative est approuvée par le Parlement, une soixantaine de soldats pourraient contribuer à l’effort anti-terroriste. Selon la télévision publique tchèque, les militaires potentiellement déployés sur place seraient des membres d’unités spéciales basées dans la ville Moravie de Prostejov. « Le projet doit maintenant être présenté au Parlement et s’il est validé nous aurons un mandat pour nous joindre à l’opération Barkhane, avec un nombre maximal de 60 personnes, jusqu’au 31 décembre 2022 », a indiqué le ministre de la Défense, Lubomír Metnar, dans un communiqué. Selon le porte-parole du ministère, le déploiement pourrait s’opérer au début du deuxième semestre. Une période d’une année est pour l’instant envisagée, mais le ministre assure que si la situation l’exige, la mission sera prolongée. Prague fait partie des rares gouvernements européens à avoir répondu favorablement à l’appel de la France pour soutenir la nouvelle force Takuba, dont le déploiement est prévu pour 2020.

B.S.H.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut