International › Afrique

Réseau des femmes leaders africaines : Le Mali lance ses activités

Le Chapitre national du réseau des femmes leaders africaines pour la transformation du Continent  (African Women Leaders Networt-AWLN) a été lancé ce 28 février 2020. Cet événement marque le démarrage officiel des activités de ce réseau destiné à renforcer la participation des femmes à tous les niveaux de décision.

L’AWLN est une initiative de l’Union africaine, soutenue par l’ONUFemmes avec l’appui de la république fédérale d’Allemagne.

Il est né d’un premier forum à New York du 31 mai au 2 juin 2018 où une centaine de femmes leaders du Continent ont pris part. En plus des représentantes des différents pays, le forum a enregistré la présence de femmes anciennes présidentes, responsables à plusieurs niveaux. Une réunion au cours de laquelle, il a été décidé de passer à l’action, à travers notamment plusieurs activités prioritaires.

L’une d’elles consiste à établir un réseau le plus inclusif possible représentant toutes les femmes dans tous les secteurs public et privé. Le  réseau doit aussi être engagé dans son soutien à la commission de l’UA dans la mise en œuvre de l’agenda 2063. Il s’agit notamment de renforcer le rôle des femmes dans la mise en œuvre de la feuille de route de l’UA et tenir « les leaders responsables de la mise en œuvre des cadres juridiques et institutionnels » dans lesquels sont engagés les pays. Cette action implique le soutien aux femmes afin qu’elles prennent part aux prises de décision.

Actuellement le réseau continental comprend 79 membres pionniers et au total environ 100 femmes contribuant aux stratégies d’expansion et de rayonnement du réseau. Douze pays ont  déjà mis en place leur réseau.

Le lancement du fonds pour les femmes leaders africaines qui  a été fait lors de la 33ème session des chefs de l’Etat de l’UA, marque une étape essentielle pour la mobilisation des fonds nécessaires à ces actions. La vision du réseau est une Afrique transformée, grâce au leadership quantitatif et qualitatif des femmes. Elle consiste à assurer la représentativité des femmes,  et à contribuer à la paix et sécurité.

Le chapitre du Mali, dirigé par un bureau provisoire de 15 membres va entreprendre les échanges afin de constituer le bureau du Mali pour la participation à cette initiative continentale qui se veut innovante. Peuvent être membres du réseau, les femmes occupant les postes de direction au niveau local et national, les femmes leaders du secteur privé, les femmes des médias, les jeunes filles, celles de la société civile…

Fatoumata Maguiraga

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut